4

rds.ca

rds.ca

Québécois, québécoises, il est temps aujourd’hui de répondre, une bonne fois pour toutes, à l’une des plus mystérieuses questions qui tourmentent l’humanité. Non, je ne parle pas ici du Triangle des Bermudes ni du miracle par lequel le ministre Bolduc a pu se retrouver ministre de l’éducation, mais plutôt de l’ultime énigme des temps modernes qui hante vos nuits.

Mais où est donc le cou de Barry Trotz ?

C’est en compagnie d’une équipe d’aucun chercheur que j’ai tenté d’élucider ce fascinant phénomène anatomique. Suite à mes recherches scientifiques exhaustives, voici quatre hypothèses pouvant expliquer l’apparente absence de cou de l’entraineur des Capitals de Washington.

01

Relâchement de la surveillance à Télé-Québec

Photo : site promotionnel

Profitant du fait que Martin Drainville ne la recherche plus ces dernières années, l’infâme kleptomane Carmen Sandiego en a profité pour effectuer de nouveaux cambriolages spectaculaires.

Son vol le plus célèbre demeure à ce jour celui des dernières cervicales de Barry Trotz. On rapporte aussi que Sandiego aurait profité de son passage à Nashville pour dérober le talent offensif de Martin Erat.

02

Contretemps estival

Photo : Maureen McLaughlin/flickr

C’est bien connu, Barry aime se la couler douce au bord des plages américaines durant la période estivale. Toutefois, qui se serait douté du terrible drame qui allait se jouer le 6 juillet 1996 ?

La légende raconte que Trotz se régalait d’une grosse molle twistée sur le sable d’Old Orchard lorsqu’un pélican lui déféqua sur le crâne. Par réflexe, il rétracta sa tête au creux de ses épaules, où elle demeure depuis irrémédiablement coincée.

03

Bien caché auprès de Charlie

Photo : Image tirée du Livre magique

Après avoir scruté minutieusement l’entièreté du Livre Magique de « Où est Charlie ? », je crois avoir finalement repéré le cou de Barry.

Si ma loupe ne me trompe pas, il se trouve … là ! En plein centre de la page 4 ! Oui, juste là, là ! Entre le vieux mage, le gros pas fin aux rayures jaunes et la carrière d’Alexandre Daigle. Le voyez-vous ?

04

Un peu d'amphibiologie

Photo : cbs

Enfin, la théorie parfaite, d’une logique implacable : Barry est une tortue centenaire, son cou est simplement dissimulé sous sa carapace. J’entends déjà vos protestations : « Ben voyons ! Ça existe pas des tortues bipèdes qui parlent ! »

Et c’est à cet instant que je vous éblouis de la lumière de la raison, élucidant du même coup un second mystère impénétrable de l’humanité. C’est indéniable, Trotz est nul autre que la mythique 5e Tortue Ninja.

 

Cordialement,

Antoine Desjardins, enquêteur cervicaliste.



Commentez cet article