langue

Les nageuses du Canada ont été sensationnelles ces derniers jours, raflant plusieurs médailles d’or. Bravo spécial à Jacqueline Simoneau, la merveille de Chambly.

Une autre chose qui a retenue notre attention lors de ces Séries mondiales de natation artistique, c’est la chorégraphie des filles espagnoles.

C’est toute une discipline, la natation artistique. Une discipline qui mélange la haute performance et l’expression artistique. Les gestes, autant ceux exercés sous l’eau que ceux visibles à la surface, doivent être exécutés en parfaite harmonie, et provoquer des émotions pour séduire les juges.

Les bras, les mains des nageuses deviennent un puissant outil de communication. Et l’Espagne a eu l’idée de s’inspirer d’une communauté qui fait sa au quotidien, communiquer avec les mains : la communauté sourde.

Les nageuses ont intégré des mots en langue des signes à leur chorégraphie, quelque chose qui n’avait jamais été fait en compétition auparavant. Et ça marche très bien.

Les athlètes en ont profité pour apprendre quelques mots, afin de saluer les amateurs de sport sourds. Et comme Ona Carbonell le mentionne, c’est une bonne façon d’utiliser leur sport comme médium pour sensibiliser la population à l’existence de cette langue.

Et… ça a marché! Ainsi, l’Espagne a terminé deuxième, aux qualifications olympiques. L’équipe féminine obtient donc son billet pour Tokyo. Bravo. Excelente!

Très cool!



Commentez cet article