O.J. Simpson avec les Bills

Avec le Super Bowl LIV ce dimanche, la NFL avait de la programmation mur à mur avant la grande rencontre entre les Chiefs et les 49ers.

Comme le veut la tradition, on se tourne vers le passé et la riche histoire du Super Bowl afin d’en extraire les meilleurs moments. Le hic, c’est que la mémoire de la NFL est très sélective et, surtout, elle a tendance à oublier ce qui fait moins son affaire.

Il faut donc parler d’O.J. Simpson

Un étrange hommage pour O.J. Simpson

Même si vous n’étiez pas un fan de la NFL dans les années 1970 et 1980, vous savez qui est O.J. Simpson. Vous saviez qui c’était parce qu’il était une vedette du cinéma, mais surtout, vous savez qui il est en raison du meurtre de son ex-femme dans lequel il était (ou non) impliqué. Il a aussi fait de la prison pour un autre crime, mais ça, la NFL ne vous le soulignera pas.

Simpson est maintenant libre comme l’air et il tweet allègrement. Pas plus loin que dimanche matin, il parlait du Super Bowl LIV.

Simpson peut faire ce qu’il veut, mais la NFL a peut-être franchi une ligne invisible avec un hommage aux plus grands joueurs de l’histoire – le NFL 100.

Ici, il y a plusieurs problématiques. Premièrement, comment souligner les prouesses sur le terrain sans inclure le reste? Oui, Simpson était tout un porteur de ballon, mais doit-on vraiment célébrer les exploits de l’athlète et taire les travers de l’homme?

Poser la question, c’est y répondre.

Qui plus est, on aurait facilement pu éviter le tout lors des festivités du Super Bowl puisque Simpson, avec les Bills, n’a jamais remporté le Super Bowl.

Même avec son titre de joueur par excellence du circuit en 1973, la NFL aurait simplement pu se concentrer sur les joueurs qui ont marqué le Super Bowl… MAIS NON!

Au moins, Simpson n’était pas présent sur le terrain pour l’hommage auprès des autres légendes. On se demande bien comment la NFL peut comprendre qu’il ne faut pas l’inviter, mais échapper l’idée qu’on pouvait carrément l’exclure de la liste.

C’est difficile à suivre, mais c’est la NFL après tout.



Commentez cet article