Pendant que le coronavirus retient toute l’attention, la NFL a fait passer en catimini sa nouvelle convention collective qui sera valide jusqu’en 2030.

Du côté des joueurs, l’entente a été entérinée grâce à un vote très serré. 1019 étaient en faveur, alors que 959 étaient contre.

Il n’y a pas de bouleversements majeurs, mais quand même quelques nouveautés. Le nombre de matchs en saison régulière passera de 16 à 17 rencontres, alors que la charge de travail sera réduite lors du calendrier préparatoire. La ligue a aussi choisi de légèrement augmenter le nombre de joueurs permis dans l’alignement et sur l’équipe de pratique.

Les joueurs vont toucher un peu plus d’argent — le partage des revenus passera de 47 à 48 % —, mais ça n’empêchera pas les propriétaires d’avoir les poches encore bien remplies.

Bienvenue en 2020

Là où la NFL a fait du progrès aux yeux de plusieurs, c’est sur sa nouvelle politique face à la consommation de marijuana.

Quand on sait qu’aux États-Unis, le cannabis est maintenant légal, sous certaines conditions, dans la plupart des états, la Ligue nationale de football se devait de s’ajuster aux nouvelles normes de la société américaine.

De plus, dans les dernières années, plusieurs athlètes ont vanté les bienfaits pour la santé du CBD, un dérivé du cannabis reconnu pour ses effets thérapeutiques. Ça devenait donc plutôt contreproductif de bannir une telle substance.

Une politique plus souple

Donc, comment tout cela va s’appliquer?

En fait, la NFL fera encore des tests pour le cannabis, mais elle n’appliquera pas de sanctions advenant un contrôle positif. Toutefois, elle suivra les recommandations d’un groupe indépendant d’experts médicaux si ces derniers jugent que la consommation d’un joueur nuit à sa santé. En des termes plus clairs, on parle ici des cas de dépendance.

Ça veut donc dire qu’on s’éloigne de la coercition pour adopter une approche plus humaine.

Maintenant, il reste à voir si la ligue se montrera plus clémente avec des joueurs comme Josh Gordon, Martavis Bryant et Randy Gregory qui sont présentement suspendus indéfiniment en raison de leur consommation de cannabis.

Dossier à suivre!

via ESPN



Commentez cet article