S’il y a un thème récurrent dans ces premières semaines de 2016, c’est bien la nostalgie :

– Mort de Lemmy, Bowie, René Angelil et Glen Frey.
– Une télé marquée par les retours des Pays d’en haut et de Piment fort.
– La séparation de Marie-Mai, qui nous plonge aussi dans le bon vieux temps où ils écrivaient des chansons ensemble…

Ah nostalgie quand tu nous tiens.

Cette semaine, la NFL joue aussi l’angle de la nostalgie avec le 17e et possiblement dernier affrontement Brady – Manning, mettant en vedette deux quarts-arrière approchant la quarantaine.

Vous détestez Brady ou Manning ?

Une chose est certaine, le sujet Brady / Manning est un des plus polarisants chez les amateurs. Soit tu détestes le Patriote, soit tu détestes le fils d’Archie.

C’est comme toute autre chose. Dans la vie, tu es soit :

Papier ou plastique
Gaucher ou droitier
Fédéraliste ou souverainiste
Cuisse ou poitrine
Traditionnelle ou Crémeuse
Pro-Trump ou Sain d’esprit
Brady hater ou Manning hater

Alors peu importe qui l’emporte ce weekend, il devrait y avoir de grands sourires, des faces grognonnes et très peu d’indifférents.

C’est le temps de se mouiller.

Allons-y avec les prédictions. Cette année, la logique est respectée, l’équipe classée 2e part sur la route affronter la meilleure équipe de son association.

Nouvelle-Angleterre c. Denver

Difficile de miser contre Brady pendant les séries. De plus, il a remporté 11 des 16 affrontements contre Manning. Mais c’est du passé tout ça.

Certains diront que le match est à Denver et les Broncos ont déjà battu les Patriots à domicile cette année.

Raison de plus pour craindre l’empire de Belichick et compagnie. Vous ne semblez pas connaître la puissance du côté obscur.

Statistique inutile, mais fort divertissante… Cette année, Tom Brady a plus de passes de touchés (3 touchés et 0 interception) à Denver que Peyton Manning (1 touché et 8 interceptions).

NOUVELLE-ANGLETERRE par 9.

Arizona c. Caroline

Les Cards et les Panthers ont une chose en commun. Tous les amateurs ont un jour ou un autre sorti l’argument. « Ça ne va pas durer, ils vont finir par pogner leur Waterloo. »

Et bien, Waterloo il y aura cette semaine.

Les Panthers sont de plus en plus impressionnants, et ce, semaine après semaine. Ils ont manipulé les Seahawks comme tout gros félin qui s’amuserait avec un petit oiseau sans défense. Est-ce que ce sera la revanche des oiseaux, comme Hitchcock l’aurait bien souhaité?

The Birds

Pour moi, c’est peut-être l’effet Bruce Arians qui fera la différence. Arians est certainement l’une des meilleures têtes football ces temps-ci; agressif et téméraire, tout en jouant le jeu intelligemment.

Une chose est certaine, Palmer devra mieux jouer cette semaine si les Cards veulent l’emporter. Et pour sa part, Cam n’aura qu’à être Cam et ce sera réglé.

ARIZONA par 6



Commentez cet article