Bob Beers

Certaines personnes ont le physique de l’emploi. Dans le cas de ces joueurs de hockey, nous pouvons dire que c’est leur nom qui est tout à fait approprié…

Dans certains cas, c’est carrément tiré par les cheveux. S’ils n’avaient pas leur fiche sur les sites hockeydb.com et hockey-reference.com, nous pourrions croire que tout est inventé.

Voici donc les meilleurs aptonymes dans l’histoire de la LNH. Si vous avez d’autres suggestions, n’hésitez pas à nous en faire part!

Larry Playfair

Larry Playfair

(Crédit : YouTube)

Ancien défenseur des Sabres et des Kings (LNH : 1978 à 1990).

En 688 matchs, Larry Playfair a passé un total de 1814 minutes au cachot. J’espère qu’au moins il n’assenait pas de coups salauds.

Steve Passmore

Steve Passmore

(Crédit : Getty Images)

Ancien gardien de but des Oilers, des Blackhawks et des Kings (LNH : 1998 à 2004).

En 93 parties, Passmore a récolté deux blanchissages et… deux mentions d’aide. On ne pouvait lui reprocher de ne pas passer la puck assez souvent.

Bob Beers

Bob Beers

(Crédit : Getty Images)

Ancien défenseur des Bruins, du Lightning, des Oilers et des Islanders (LNH : 1989 à 1997).

Au sein d’une ligue de garage où ça brasse, Bob Beers ferait un malheur. Mais pas seulement à cause de son nom… L’ex-défenseur a récolté 225 minutes de punition en 258 rencontres dans la Ligue nationale.

Jeff Beukeboom

Jeff Beukeboom

(Crédit : Getty Images)

Ancien défenseur des Oilers et des Rangers (LNH : 1986 à 1999).

Pour un joueur qui distribuait allégrement les mises en échec, ce nom était tout à fait de circonstance.

Morris Titanic

Morris Titanic

(Crédit : NHL Auctions)

Ancien attaquant des Sabres (LNH : 1974 à 1976).

Titanic a joué seulement 19 parties, au cours desquelles il n’a pas récolté un seul point. Sa carrière a rapidement [complétez la phrase].

Jonathan Quick

Jonathan Quick

(Crédit : Getty Images)

Gardien de but des Kings (2007 à aujourd’hui).

Contrairement aux autres joueurs de cette liste, Quick n’a pas encore accroché ses patins. Il a toujours eu de bons réflexes.

Tony Twist

Tony Twist

(Crédit : Getty Images)

Ancien attaquant des Blues et des Nordiques (LNH : 1989 à 1999).

L’homme fort pouvait aisément dévisser la tête de quiconque le défiait avec ses poings.

Garth Snow

Garth Snow

(Crédit : Getty Images)

Ancien gardien de but des Nordiques, des Flyers, des Canucks, des Penguins et des Islanders (LNH : 1993 à 2006).

Snow aurait excellé à la Classique hivernale.

Guy Lapointe

Guy Lapointe

(Crédit : Getty Images)

Ancien défenseur des Canadiens, des Blues et des Bruins (LNH : 1968 à 1984).

« Passe à la pointe. Pas à Lapointe, à la pointe! »

Paul Coffey

Paul Coffey

(Crédit : Getty Images)

Ancien défenseur des Oilers, des Penguins, des Kings, des Red Wings, des Whalers, des Flyers, des Blackhawks, des Hurricanes et des Bruins (LNH : 1980 à 2001).

Combien d’adversaires se sont fait passer une tasse de café en tentant de l’arrêter?

Mike Wall

Mike Wall

(Crédit : Getty Images)

Ancien gardien de but des Ducks (LNH : 2006-07).

Un vrai mur devant le filet. Quoiqu’il en a frappé un lorsqu’il a été relégué dans les rangs mineurs pour de bon, après avoir disputé un grand total de quatre rencontres dans le circuit Bettman.

D’autres noms révélateurs

Dans la même veine, notre ami Kéven Breton s’est déjà amusé à traduire les noms des hockeyeurs vedettes de la LNH.

Si vous êtes curieux de savoir ce que signifie Ovechkin en russe et Spezza en italien, c’est par ici!

(Sources : bleacherreport.com, si.com, staff de RDS)

***

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article