médaille

Hier, la France a disposé de la Croatie en grande finale de la Coupe du monde par la marque de 4-2. Après la rencontre, comme c’est l’habitude, les joueurs de l’équipe championne ont eu l’occasion de célébrer avec le trophée en plus de se voir remettre une médaille d’or, objet qu’ils pourront afficher fièrement à la maison.

La remise de médailles se faisait sur le terrain et c’est nul autre que le président de la nation hôte Vladimir Poutine qui donnait le précieux item à chacun des joueurs français, lui qui était le seul à être protégé de l’averse par un parapluie. Un utilisateur Reddit aux yeux de lynx a remarqué qu’une assistante de la FIFA a chuchoté un mot à l’oreille de l’ancien agent du KGB avant de placer une médaille dans sa poche.

Did this woman, standing next to Putin, steal a gold medal from the World Cup?! from r/sports

Il n’en fallait pas plus pour qu’une nouvelle théorie du complot surgisse sur internet : Poutine aurait demandé à la représentante de la FIFA de lui garder un petit souvenir en subtilisant une médaille, incognito. Or, il n’en est rien : la dame aux côtés du président russe s’est plutôt rendue compte qu’elle disposait d’une médaille en trop et elle a simplement rangé l’objet dans sa poche.

Ça doit être à cause de notre imagination fertile, mais on préfère de loin la première histoire!

Si une telle théorie du complot existe, c’est que le président russe a de l’expérience en matière de subtilisation d’objets sportifs de valeur, comme en fait foi une histoire rocambolesque impliquant le propriétaire des Patriots de la Nouvelle-Angleterre, datant de 2005. En effet, il y a 13 ans, alors que Robert Kraft rendait visite à Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg, il aurait retiré la bague de championnat de 2005 de son équipe afin que son hôte puisse l’observer de plus près. Après y avoir jeté un œil, Poutine aurait glissé la bague dans sa poche au lieu de la redonner à Kraft, lui qui aurait ensuite été escorté vers la sortie par trois membres du service fédéral de la sécurité de la Fédération de Russie.

Le propriétaire des Pats aurait fait des démarches auprès du gouvernement américain afin de récupérer son précieux bijou, mais on lui aurait suggéré d’oublier l’histoire, question de ne pas froisser le président russe.

Wow!

En tout cas, on suggère quand même à Philip Pritchard, le responsable de la Coupe Stanley, de l’avoir à l’œil en tout temps (même si Alex Ovechkin, ami de Poutine, a fait ses adieux au trophée la semaine passée).

médaille

Crédits photo : Scoopsnest.com

via Reddit



Commentez cet article