cravate

Jeudi après-midi, le tristement célèbre O.J. Simpson recevait la confirmation qu’il allait être libéré conditionnellement cet automne à la suite de son arrestation pour un vol à main armée en 2007.

On vous épargne les nombreux jeux de mots qui ont suivi l’affaire (genre The Juice is Loose), mais on veut plutôt attirer votre attention sur l’un des membres du comité décisionnel de l’état du Nevada qui, devant des dizaines de caméras pour pas mal toutes les chaînes d’actualités aux États-Unis, s’est dit que ça serait une bonne idée d’ajouter un peu de swag à son habit plus formel.

Oui, il portait une cravate des Chiefs de Kansas City. Une cravate très peu subtile.

597128d4d5cd9.image

De plus, un des témoins de l’affaire est venu témoigner pour supporter la demande de Simpson avec un polo affichant le trophée Heisman remis au joueur par excellence de la saison dans la NCAA chaque année.

Ça ne s’invente pas.

C’était un véritable cirque et, sans surprise, le gestionnaire de communauté des Chiefs s’est amusé sur Twitter.

Pas fort.

Pour l’anecdote, Simpson a joué cinq fois lors de sa carrière contre les Chiefs en conservant une fiche de 2-3. Mais là, on peut dire qu’il vient d’ajouter une victoire à sa fiche.

Misère…



Commentez cet article