Olivier Primeau troll Claude Julien

Pas besoin de vous le rappeler, mais juste au cas: le Canadien s’est fait servir une bonne correction par les Bruins de Boston au Centre Bell mardi soir par la marque de 8 à 1.

On parle ici d’une bonne raclée qui, sans surprise, alimente la grogne des partisans. Vous le savez, quand les partisans ne sont pas contents ils réclament des changements… ou la tête du coach.

C’est ici qu’on va vous parler de Claude Julien.

Olivier Primeau veut la tête de Claude Julien

Sur son compte Facebook mercredi matin, monsieur Beach Club, Olivier Primeau, a exprimé la voix des partisans en partageant une nouvelle choc: Claude Julien est congédié!

En réclamant à la blague Patrick Roy, Primeau a mis le feu au poudre de sa communauté qui, malgré l’avertissement de Primeau lui-même, n’a pas jugé bon de faire un exercice élémentaire: vérifier la nouvelle.

En fait, Primeau a partagé l’article parlant du congédiement de Julien en 2006 par le Canadien, il y a 13 ans. Mais les gens, friands de changement, ont cliqué massivement sur le lien et l’ont commenté. Tellement que cette nouvelle – vieille de treize ans, on vous le rappelle – s’est retrouvée au sommet du palmarès du RDS.ca sur l’heure du diner et fait encore, au moment d’écrire ces lignes, gonfler les chiffres du site.

Vous dire la panique et tous les journalistes avec leur téléphone dans les mains de peur d’avoir manqué une bombe qui changerait drastiquement l’allure de la journée.

MAIS NON, Claude Julien est toujours en poste. La preuve: il a fait son petit point de presse du midi à Brossard tantôt armé de sa complicité habituelle avec les journalistes.

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… pour l’instant.

Bien joué Olivier Primeau, mais on sait que tu es toujours un fan du Canadien parce que tu magasines déjà pour retourner au Centre Bell malgré tout.

 



Commentez cet article