Des parents se battent

C’est triste à dire, mais c’est loin d’être la première fois qu’on vous parle d’une perte de contrôle de la part de parents échaudés durant les activités sportives de leurs enfants. On pourrait même dire que c’est un problème dans la mesure ou rien n’explique ce genre de débordement.

En plus l’été, avec la chaleur et tout, on dirait que les gens sont moins patients dans les gradins et cette triste démonstration aux États-Unis est un exemple à ne pas répéter, de grâce.

Des parents insouciants

On se dirige du côté de Lakewood, au Colorado, lors d’un match de baseball impliquant des enfants de 7 ans en moyenne. Un petit match très peu compétitif, vous le savez si vous avez déjà eu des enfants dans le baseball mineur en bas âge.

Et bien, selon les rapports de police, une décision d’un arbitre de 13 ans aurait fait monter la grogne de certains parents et le tout a escaladé jusqu’à ceci — et c’est triste à voir.

On parle ici d’un combat très violent et, on vous le rappelle, c’est devant des enfants en bas âge. Plusieurs parents ont été blessés durant l’altercation, dont un plus sérieusement à la suite d’un violent coup lancé alors qu’il ne regardait pas son assaillant (sucker punch).

D’ailleurs, les autorités locales attendent toujours de recevoir l’identité de l’assaillant afin d’entamer des procédures.

Un appel au calme

Ce genre d’épisode violent détonne quand on voit des débordements excessifs, mais il y a aussi toute la violence verbale qui est un véritable fléau dans le sport amateur.

On voulait souligner ici l’initiative de personnalités publiques comme Martin Lemay qui, avec leurs histoires personnelles, sensibilise les gens sur le fait que les arbitres sont souvent des jeunes qui supervisent les matchs de nos enfants de façon bénévole ou peu rémunérée et le font pour la passion du sport. Aucun arbitre ne mérite les insultes et les menaces des parents et c’est encore plus absurde quand les mots acides sont dirigés à l’endroit de jeunes adolescents.

Garder son calme dans les gradins, c’est impératif. Il ne faut pas perdre de vue qu’à la base, le sport, c’est pour s’amuser.



Commentez cet article