Montage Albert Pujols

Jeudi après-midi à Détroit, Albert Pujols est devenu le troisième joueur de l’histoire de la MLB à franchir le cap des 2000 points produits en carrière avec un circuit solo lors de la cinquième manche de la victoire de son équipe sur la route.

Cet incroyable exploit du vétéran de 39 ans a beaucoup fait jaser et puisqu’il s’agissait d’un circuit, la balle est rapidement devenue un objet de convoitise chez les partisans.

C’est un fan des Tigers, Ely Hydes, qui a mis la main sur la balle historique alors qu’il venait tout juste d’arriver au match avec du retard.

Un jour chanceux

Dès qu’il a pris possession de la balle, plusieurs amateurs qui était à proximité l’enviaient. En plus, le directeur de la sécurité du Comerica Park a tenté d’en venir à une entente avec le partisan afin de récupérer le morceau d’histoire.

Par contre, le partisan n’a pas aimé la façon cavalière avec laquelle on l’a traité; les dirigeants de la MLB lui ont dit que la balle ne serait pas certifiée s’il quittait le stade sans la remettre, ce qu’il a refusé de faire prétextant qu’il n’était pas là pour faire de l’argent avec la balle. Il a aussi refusé toutes les offres monétaires pour lui soutirer la balle.

Après le match, Pujols a confirmé aux journalistes qu’il ne tenterait pas d’acquérir la précieuse balle. Il dit qu’il joue pour les partisans,  que Hydes a le droit de conserver ce souvenir et qu’il n’allait pas lui offrir d’argent pour le tout.

Une sortie sur Facebook

Très peu actif sur Facebook, Hydes a repris sa page afin de raconter son aventure.

Il en profite pour lancer quelques pointes aux dirigeants des Tigers qui abusent des partisans avec les prix des concessions. Mais, surtout, il remercie Pujols pour sa candeur et lui offre gratuitement la balle en échange d’une bière à Los Angeles avec le joueur étoile.

Est-ce qu’il aura son souhait? On l’espère, ne serait-ce que pour l’anecdote.



Commentez cet article