Équipe : Sénateurs d’Ottawa

Race : Lion pouilleux

Couleur : Beige

Date de naissance : 8 octobre 1992

Particularités : Donne l’impression de sortir directement d’un hôpital psychiatrique

***

Vous vous souvenez du petit pouilleux qui portait des chandails de Metallica et de Megadeth et qui allait jouer aux arcades en foxant ses cours d’univers social quand vous étiez jeune ? Spartacat, c’est le p’tit bum du monde des mascottes sportives. C’est sûrement le genre à porter fièrement un paquet de Mark Ten à l’épaule sous son chandail des Sénateurs.

Le nom Spartacat vient d’un habile jeu de mots qui jumelle un félin et le célèbre gladiateur Spartacus, le tout en lien avec le légionnaire présent sur le logo des Sens. Ce lion agile qui fait vibrer le Centre Canadian Tire ressemble plutôt à l’itinérant qui quête à la porte du magasin au même nom pas trop loin de chez moi.

Il a besoin d’une douche, d’une coupe de cheveux, bref ce n’est pas le genre de mascotte qui ferait une bonne gardienne d’enfants. Pourtant, il est bien actif auprès des jeunes et dans les hôpitaux de la région. C’est certain que voir une affaire de même dans les couloirs, ça incite le kid à vouloir quitter son lit d’hôpital au plus sacrant.

Quelques faits intéressants sur ce gladiateur-félin:

– Sa toute première présence à titre de mascotte officielle : le 8 octobre 1992 contre les Canadiens de Montréal.

– Les Sénateurs ont pensé remplacer Spartacus par le Sénateur Patrick Brazeau, mais ils ont choisi de garder la mascotte actuelle, car elle semblait plus sympathique.

– On parle qu’il y aurait une intense rivalité entre Spartacat et Carlton, la mascotte des Maple Leafs de Toronto. Ben quoi, on fait ce qu’on peut pour alimenter une mauvaise rivalité.

Dans cette vidéo, il pousse des enfants à se battre sur la plage pour des t-shirts. De rien.



Commentez cet article