italiens

Le prochain mois s’annonce pénible pour les fans de soccer italiens. En effet, la Coupe du monde de la FIFA s’amorce officiellement aujourd’hui en Russie et la Squadra Azzurra n’en fera pas partie, une première depuis 1958.

Les bros d’Adamo (il est italien, right ?) ont en effet été éliminés par la Suède en novembre dernier, privant les fans de leur seule raison de vivre, et Gianluigi Buffon d’une sixième participation record à l’événement le plus regardé au monde. Les Italiens de la Petite-Italie de Montréal ont d’ailleurs lancé une campagne intitulée « Tout le monde sauf la Suède » pour se venger de cette élimination, de façon assez comique.

Le Mondial est un dur moment à passer, donc. Heureusement, Balle Courbe a quelques trucs pour aider les fans italiens à survivre à ces quatre difficiles semaines.

L’abri antinucléaire

italiens

La solution la plus évidente est de vous couper complètement de la civilisation pendant toute la durée de la Coupe du monde. Suffit de donner un petit coup de fil à votre ami survivaliste (on en a tous un) pour lui emprunter temporairement son abri antinucléaire.

Profitez-en pour vous mettre à jour dans vos lectures (c’est le moment ou jamais de lire l’intégrale de Proust que vous repoussez depuis tant d’années) ou pour parfaire vos aptitudes à Pac-Man (tout abri antinucléaire qui se respecte est équipé de jeux d’arcades des années 80).

Mieux encore : regardez des vieilles éditions de la Coupe du monde, question de plonger le plus loin possible dans le déni.

Le coma alimentaire

italiens

Une autre façon de se couper de la civilisation pendant un mois, c’est de manger jusqu’à ce que votre corps abdique et sombre dans un profond coma, en prenant bien soin d’autoriser les médecins à ne vous réanimer qu’une fois la Coupe du monde terminée.

Pour mieux honorer votre nation déchue, privilégiez des aliments exclusivement italiens, tels qu’un bon spaghetti à la sauce bolognaise, une pizza margherita, des fromages fins et un tiramisu.

Bonus : faites descendre ce copieux menu avec deux ou trois bouteilles de Chianti Classico. Un coma éthylique s’ajoutera ainsi à votre coma alimentaire, augmentant vos chances de réussite.

Le boycott d’IKEA

italiens

La Suède a osé frapper l’Italie en plein cœur ? Il faut leur répondre là où ça fait mal : direct dans l’économie ! Imaginez si tous les Italiens du monde arrêtaient d’un coup sec d’acheter des meubles IKEA, des Volvo, des boulettes et des massages. Le pays ferait faillite dans le temps de le dire.

Bon, ça ne permettrait pas à l’Italie de participer à la Coupe du monde, mais ça serait quand même une douce vengeance pour les fans. Take that, modèle scandinave !

La mafia italienne

italiens

Pour ceux qui sont vraiment fâchés (et qui ont beaucoup d’argent), une solution plus drastique s’offre à vous : engager la mafia pour intimider quelques équipes qui participent à la Coupe du monde. Pas toutes, là. Juste assez pour en forcer quelques-unes (la Suède en premier) à se désister.

Exclus du tournoi par la peau des fesses, les Italiens se qualifieraient donc de facto pour colmater le trou créé dans l’un des groupes. Et Luc Dionne aurait du bon matériel pour une éventuelle saison 4 d’Omertà.

Les Canadiens de Montréal

italiens

Crédits photo : RDS

 

Comme le dit l’adage : quand on se compare, on se console.

Bonus : la colère des dieux

Si vous avez la chance d’avoir des connexions avec l’au-delà, vous pouvez toujours demander aux dieux d’envoyer un éclair savamment placé sur le terrain pendant un match de la Suède. (Ça s’est déjà vu.)



Commentez cet article