danault

Le 20 juillet, le Canadien et Phillip Danault passeront devant un arbitre afin de déterminer le salaire de celui-ci. Voici ce qui risque de se dire… Du moins, comment j’imagine que ça va se passer.

Arbitre : Bonjour et bienvenue, on va commencer cette séance. Sont présents : Marc Bergevin, Phillip Danault et son agent, Stéphane Fiset.

Marc : Avant de commencer, je tiens à dire que l’offre alimentaire va être excellente au Centre Bell, cette saison. Alors si jamais Phillip doit manquer quelques matchs, il pourra manger des hot dogs véganes sur la galerie de presse. À la fin de la journée, ça compte et c’est pour ça que nous offrons un salaire de 997 500 $ par saison à Phil.

Stéphane : Honnêtement, monsieur l’arbitre, nous sommes un peu surpris de l’offre de monsieur Bergevin. Le Canadien n’a toujours pas de premier centre et c’est Phillip qui se tape toutes les grosses minutes. Il est fiable dans les deux zones et c’est un excellent professionnel. Nous pensons qu’un salaire de 4 millions par année…

Marc (interrompant Stéphane) :… Wô, là, fiable. Pas tant. Un moment donné, il a quand même commis 20 revirements la saison dernière. Et on trouve qu’il joue pas bien sans la rondelle. À la fin de la journée, comme l’équipe ne touche pas beaucoup la puck durant les games, ça prend des joueurs qui jouent bien sans…

Arbitre : Monsieur Bergevin, s’il vous plait, cessez d’interrompre monsieur Fiset.

Stéphane : Bref, nous pensons qu’il mérite le même salaire que des comparables comme Nick Bonino ou Matthieu Perreault, des solides centres de troisième trio, qui gagnent autour de 4 millions par saison…

Marc (interrompant encore Stéphane) : Ben voyons, 4 millions, vous êtes malades? Je donne 1 850 000 $ à mon défenseur préféré, David Schlemko ! En plus, c’est un joueur fragile, il a manqué 30 games la saison dernière. Je ne peux même pas me fier à lui, j’ai été obligé de resigner Pleky pour faire la job! Hein, quessé t’as à dire là-dessus, mon Stéphane?

Stéphane : C’est 4 millions, sinon Phillip va jouer dans la KHL, hein, Phillip?

Phillip : Ah oui? Moi, je veux juste jouer au hockey et être payé à ma juste valeur…

Marc : Bon, c’est ça que je disais ! Et j’arrondis à 1 million puis, à la fin de la journée, on est en business? Oublie pas qu’on fera pas les séries pour une couple de saisons, et comme les joueurs sont pas payés en série, ça te fait plus d’argent par game ! C’est un pensez-y-bien !

Arbitre : Ça suffit. Juste à regarder les stats des joueurs comparables et j’ai même pas besoin d’y penser. Quatre millions, ça me semble juste…

Marc : Parfait, quatre ans à un million par année, à la fin du contrat, ça fait 4 millions ça ?

Arbitre, Stéphane et Phillip, en chœur : Hé misère!

On s’en reparle d’ici le 20 juillet!



Commentez cet article