junior

Quatre des cinquante meilleurs pointeurs de la LNH sont admissibles à participer au prochain championnat des moins de 20 ans. Mais il est bien peu probable que Connor McDavid, Patrick Laine, Auston Matthews et Mitch Marner ne prennent part à ce tournoi.

La situation n’est pas nouvelle de cette année. Chaque année, les dirigeants canadiens doivent faire face au même problème : former la meilleure équipe possible, sans pouvoir sélectionner certains des meilleurs éléments oui éligibles, mais rendus indisponibles en raison de leur engagement chez les pros.

Ainsi, McDavid et Marner, pour ne nommer que ceux-là, ont passé à un autre niveau et seront trop occupés à jouer dans la LNH pour aider leur pays à remporter l’or. La Finlande devra quant à elle défendre son titre sans le meilleur marqueur de la LNH, Patrick Laine, et sans Sebastien Aho, toujours avec la Caroline. Les Américains seront sans Matthews et Noah Hanifin.

La situation est étonnante, mais elle n’est pas sans précédent.

En 2006, Sidney Crosby était admissible à participer au championnat junior mondial, qui avait lieu à Vancouver, mais il était trop occupé à amasser quelque 100 points dans la LNH. Cependant, lors de cette édition, le Canada pouvait au moins miser sur Kristopher Letang, Luc Bourdon et Marc Staal qui n’avaient pas encore passé au rang pro.

Aujourd’hui, les joueurs d’âge junior sont de plus en plus nombreux dans la LNH (ils étaient 20 en début d’année) et cela a pour effet de dégarnir considérablement les équipes nationales. Celles-ci espèrent tout de même que les formations leur prêtent temporairement certains joueurs. Ce pourrait être le cas d’Anthony Beauvilier, par exemple. Un peu comme on l’avait fait avec Alex Pietrangelo, Marc-André Fleury ou Mathew Dumba par le passé.

Mais pour le plaisir, imaginons ce à quoi aurait l’air une formation canadienne complète des moins de vingt ans, un peu comme on avait eu la chance d’observer en 2005 et en 2013, alors que tous les meilleurs espoirs étaient disponibles en raison d’un lock-out.

Anthony Beauvilier – Connor McDavid – Mitch Marner
Pierre-Luc Dubois – Dylan Strome – Julien Gauthier
Tyson Jost – Mathew Barzal – Travis Konecny
Lawson Crouse – Michael McLeod – Nolan Patrick

Ça fait pas moins de six attaquants qui patinent déjà avec les pros! La Finlande aurait aussi un visage tout autre, avec Laine et Aho, mais aussi Jesse Puljujarvi qui demeure pour l’instant avec les Oilers.

Est-ce qu’on peut maintenant imaginer combien de points amasserait McDavid dans un contexte où il affronterait des joueurs parfois âgés de seulement 17 ans, et issus de pays comme le Danemark ou la Suisse?

Les meilleurs comparatifs que l’on peut trouver sont Ryan Nugent-Hopkins et Patrice Bergeron.

En 2013, pendant le lock-out, le premier choix du repêchage de 2011 Ryan Nugent-Hopkins a été forcé de faire un retour chez les juniors, lui qui avait disputé une saison complète chez les pros déjà en 2012. Il avait cumulé 15 points en 6 matchs.

Même scénario pour Patrice Bergeron en 2005 : il avait alors amassé 13 points en 6 matchs.

Mais à ces moments respectifs de leur carrière, ni Nugent-Hopkins ni Bergeron ne figurait au sommet des meilleurs marqueurs de la ligue comme c’est le cas pour McDavid.

Celui-ci aurait donc une peut-être une mince chance de s’approcher du record pour le plus grand nombre de points amassés lors de ce tournoi, 31, détenu par Peter Forsberg. Peut-être.

Probablement pas. C’est possiblement l’un des records les plus intouchables du hockey. Mais qui sait…



Commentez cet article