pokémon

Sur Balle Courbe, on traite essentiellement de sport. Mais, à l’occasion, on aime élargir nos horizons et les collections de cartes touchent un peu à notre fibre sportive en raison des centaines de cartes de hockey accumulées durant notre jeunesse.

On se permet donc, ici, une petite excursion dans le monde des Pokémon.

En 1996, les Pokémon sont entrés dans nos vies et personne n’aurait pu anticiper le phénomène mondial qui allait suivre. Plus de vingt après la première apparition sur Game Boy des monstres évolutifs, un univers entier s’est construit autour de Pikachu et des autres avec, en plus des jeux vidéo, des séries télé, des films, des cartes à collectionner, des jouets, des vêtements, etc.

Quand on croit que la folie Pokémon s’amenuise, une vague comme Pokémon GO il y a quelques années nous rappelle que tout ceci ne passera pas de mode — du moins pas un futur rapproché.

C’est pourquoi cette nouvelle a piqué notre curiosité.

Le phénomène des cartes Pokémon

En 1999, inspiré par la popularité du jeu de cartes Magic the Gathering, Wizard of the Coast développe et dévoile un jeu inspiré par les Pokémon : le Pokémon Trading Card Game (Pokémon TCG). Une première série de 102 cartes (base set, 103 cartes avec une variante) est commercialisée en janvier 1999 avec l’intention d’offrir un jeu pour les plus jeunes avec des mécaniques se rapprochant de celles de Magic.

pokémon

Crédits photo : Goldin Auctions

Cette première série, de nos jours, est évidemment la plus rare d’une lucrative industrie encore très active. Si vous avez des enfants au primaire, vous savez exactement de quoi on parle. Les cartes Pokémon sont dans tous les commerces sous différents formats et autant les collectionneurs plus sérieux que les jeunes y trouvent leur compte.

Vingt ans plus tard, cette série de base est difficile à assembler dans un état impeccable et les collectionneurs s’arrachent certaines cartes — notamment Charizard qui peut se vendre plusieurs milliers de dollars à lui seul.

pokémon

Crédits photo : Goldin Auctions

100 000 $ pour la première série

Alors quand la compagnie Golden Auctions a présenté une série complète des 103 cartes avec la cote 10 par l’évaluateur PSA (Professional Sports Authenticator), on se doutait qu’une somme rondelette serait requise pour en faire l’acquisition — mais jamais à ce point-là.

Selon TMZ et d’autres sources, l’heureux nouveau propriétaire de cette impeccable collection a déboursé 107 000 $ pour obtenir toutes les cartes encapsulées dans un plastique protecteur. Plus de 1000 $ en moyenne pour chacune des cartes de la série incluant les très rudimentaires cartes d’énergie que les enfants utilisent comme projectiles quand ils s’ennuient.

pokémon

Crédits photo : Goldin Auctions

On parle ici de conditions extrêmes pour une collection et d’un cas unique, mais c’est quand même une somme astronomique pour quelque chose que l’on associe plus à des jouets qu’à un investissement.

Avec une mise de départ de 25 000 $, l’encan a reçu 12 mises jusqu’à la somme finale de 107 000 $. Il y a donc un réel marché pour cette collection virtuellement parfaite de cartes Pokémon.

pokémon

Crédits photo : Goldin Auctions

Alors, vérifiez vos fonds de tiroirs. Les cartes de la première édition sont identifiables avec le logo « edition 1 » en bas à gauche de l’illustration du Pokémon sur la carte.

Peut-être qu’une petite fortune dort avec vos vieux jouets d’enfance.

 



Commentez cet article