russie

Nous ne sommes plus à une absurdité près avec la FIFA et sa Coupe du monde.

Dans quelques jours, la fête du soccer se dirigera en Russie pour son tournoi et les infrastructures sont prêtes pour les matchs.

Le hic, c’est qu’il fallait remplir les conditions de la FIFA.

C’est le cas avec le Ekaterinburg Arena, le domicile du FC Ural de la Premier League russe. Le stade de 27 000 sièges a été mandaté pour la tenue de plusieurs matchs, mais la FIFA exige au minimum 45 000 sièges pour qu’un lieu puisse accueillir des joutes.

Oups.

Au lieu de changer de lieu, l’organisation a plutôt opté pour une solution temporaire : des gradins à l’extérieur du stade.

C’est un peu terrifiant, mais la structure s’assurera de rencontrer les standards de la FIFA et le tout sera démonté à la fin de la compétition.

Espérons pour les partisans que les billets ne seront pas trop dispendieux parce que la vue est atroce, au mieux.

Encore une fois, chapeau à la FIFA pour l’ensemble de son œuvre particulièrement absurde.

11 22 33 44 55



Commentez cet article