Cheerleader des Rams au Super Bowl

Le moment est venu pour le dernier match de la saison dans la NFL : le Super Bowl LIII opposant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux Rams de Los Angeles.

On parlera de paris sportifs, d’ailes de poulet, de statistiques, du sport, du spectacle de Maroon 5 et de mille et une choses. Par contre, on ne parlera pas beaucoup des meneuses de claque sur les lignes de côtés. On prend le tout pour acquis trop souvent malgré les controverses des dernières années à propos de leur salaire et des conditions de travail.

Un autre truc qu’on ne mentionne jamais, c’est l’un des derniers tabous restant dans la NFL : la présence d’hommes au sein des groupes de cheerleaders. Un des bastions de la culture masculiniste du sport s’apprête à tomber puisque pour la première fois de l’histoire, deux représentants masculins seront au poste pour encourager une équipe lors du Super Bowl.

En effet, les Rams ont fait l’embauche de Quinton Peron et Napoleon Jinnies en mars dernier. Les deux hommes se sont taillé un poste au sein de la brigade devenant ainsi les premiers à le faire pour une équipe de la NFL. Un troisième les a imités depuis avec les Saints de La Nouvelle-Orléans : Jesse Hernandez.

Peron et Jinnies, donc, sont à Atlanta et ils sont gonflés à bloc.

C’est quand même étrange que la NFL ait tardé aussi longtemps puisque les escouades de cheerleading aux États-Unis ont très souvent des membres masculins, surtout lors des concours avec des figures de voltiges. Même qu’avant la Deuxième Guerre mondiale, c’était une pratique presque exclusivement masculine.

On ne réglera pas tous les problèmes de la NFL en même temps, mais c’est le fun de voir la ligue faire un pas vers l’ouverture.

via Esquire



Commentez cet article