Super Bowl LIV Miami Hard Rock Stadium

Le moment de vérité pour les Chiefs de Kansas City et les 49ers de San Francisco approche à grands pas. Le 2 février prochain, une centaine de millions de paires d’yeux seront rivées sur le terrain du Hard Rock Stadium de Miami, où le Super Bowl LIV sera disputé.

Parmi tous ces amateurs, quelques dizaines de milliers auront la chance d’être sur place, dans les gradins. Si vos places ne sont pas encore réservées, il n’est pas trop tard.

Mais en avez-vous les moyens?

Super Bowl LIV : des billets hors de prix

À l’aube du Super Bowl, le coût des billets en revente retient toujours l’attention. Cette année ne fait pas exception.

Le site StubHub.com, référence en la matière pour plusieurs, représente un bon indicatif de ce que les gens sont prêts à débourser pour assister à ce rendez-vous sportif d’envergure. Quoique parfois, les prix y sont exagérément gonflés.

Sur son compte Twitter, Darren Rovell a rapporté qu’un individu avait allongé plus de 60 000 $ pour s’offrir deux fauteuils (littéralement) dans la luxueuse section 72 Club du stade!

Pour ce montant, la nourriture et les rafraîchissements alcoolisés sont aux frais de la maison, à volonté. Serviteur compris.

Confortablement installé sur son siège rembourré, un téléviseur personnel à sa disposition pour suivre l’action de plus près, le spectateur aura l’impression d’être dans son salon.

Est-ce que c’est ça l’idée?

Pas que pour les millionnaires

Si vos poches ne sont pas si profondes, vous pouvez vous rabattre sur les places les plus éloignées du terrain.

Au moment d’écrire ces lignes, pour un budget avoisinant les 4500 $ US (prix unitaire, frais non inclus), les offres sur StubHub sont considérables.

Mais encore faudrait-il vous y rendre, trouver une chambre d’hôtel « abordable » (bonne chance), prévoir les repas, les déplacements, etc. Ayoye. Même si c’est pour voir Laurent Duvernay-Tardif soulever le trophée Vince Lombardi, demandez-vous si ça vaut la peine de contracter une deuxième hypothèque.

Chiefs Laurent Duvernay-Tardif

(Crédit : Getty Images)

(Source : Darren Rovell/Twitter)

***

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article