Le monde du sport connaît régulièrement des révolutions technologiques : bâtons de hockey et de golf en matériaux plus légers et flexibles, nouveaux ailerons plus aérodynamiques en course automobile, etc.

Cependant, le sport doit rester une compétition entre des humains et non une compétition entre manufacturiers, sans quoi il est dénaturé.

Même le curling est frappé par une remise en question de son évolution technologique.

Depuis environ un an et demi, un nouveau type de brosse est utilisé en compétition et amplifie l’impact du balayage sur la pierre au point où certains compétiteurs comparent son impact à celui d’une manette contrôlant la direction et la vitesse de la pierre.

Habituellement, le balayage sert à faire glisser la pierre un peu plus loin et à retarder l’effet de courbature du lancer. Mais avec ces nouvelles brosses, on pourrait aussi la ralentir et la faire courber d’un côté ou l’autre.

Des joueurs contestent l’utilisation de ces brosses puisqu’ils soutiennent qu’elles dénaturent le sport. On se fie moins sur le talent des joueurs et plus sur la technologique des balais.

Les fédérations étudient présentement la possibilité de bannir cette nouvelle technologie.

Ce n’est pas la première fois dans le monde du sport qu’on voit ce genre de critiques. Le monde de la natation avait vécu une situation semblable à l’époque des Jeux olympiques de Pékin en 2008, quand presque tous les records avaient été fracassés par des nageurs utilisant le nouveau maillot de Speedo aidant la flottaison et étant hyper hydrodynamique. Certaines versions de ces maillots ont été bannies dans les années suivantes.

Du côté du golf, les fers droits pouvant être ancrés contre l’estomac ont récemment été bannis.

On pose donc la question : êtes-vous en faveur de freiner l’évolution technologique du sport au profit de la compétition humaine?



Commentez cet article