Il faut qu’on vous parle de Johnny Manziel, parce que sa carrière est en pleine dérape et c’est une saga qui s’amorce à peine.

Avant le dernier match de la saison des Browns, Manziel aurait fait la fête à Las Vegas et il aurait raté des activités de l’équipe, lui coûtant son poste lors du dernier match. Ensuite, comble du ridicule, les rumeurs parlent d’un Johnny Manziel costumé à Vegas pour être incognito.

Ses jours à Cleveland sont comptés selon plusieurs sources et on connaît l’affection sans limite des Texans pour Johnny Football, lui qui a porté les couleurs de l’Université Texas A&M dans la NCAA.

Logiquement, des rumeurs l’envoyant chez les Cowboys émanent de partout. Sont-elles fondées? Difficile à dire, mais elles sont très présentes.

Autre revirement de situation : l’agence de LeBron James se dissocie de Johnny Manziel, pourtant l’un de ses clients vedettes. On parle d’une rupture à l’amiable, mais c’est assurément pour sauver la face. Manziel nuit à l’image de la compagnie en pleine expansion et comme sa carrière est de plus en plus précaire, le risque n’en vaut pas la peine.

À ce stade de sa carrière, Manziel est devenu une distraction et les inquiétudes sont réelles.

Pour la suite, on surveille la saga Manziel, mais on pense que les choses n’iront pas en s’améliorant. Dans la NFL, à moins d’être un joueur étoile (à la Greg Hardy), les mauvaises presses te sortent de la ligue. Comme Manziel n’a rien cassé derrière le centre, il pourrait suivre la route pavée par Tim Tebow et Vince Young avant lui.

Dommage.



Commentez cet article