Roman Reigns

Dimanche soir, c’était le prévisible Elimination Chamber et malgré nos envies de changement, il n’y avait rien pour bouger l’immuable intention de la WWE avec sa finale de Wrestlemania.

Braun Strowman a fait le spectacle, a éliminé tous les participants dans la cage , sauf un. Le seul qui compte dans le regard de Vince McMahon. Le seul qu’on doit protéger envers et contre tous depuis plus de cinq ans déjà.

Parce qu’il n’est pas un bon gars, ni un mauvais gars, mais tout simplement LE gars de la WWE.

Roman Reigns malgré tout

Le tweet de Roman Reigns résume la WWE des dernières années et le scénario prévisible à mourir qu’on vient de nous offrir.

Depuis le premier épisode de notre balado lutte Le Petit Paquet, on annonce la tenue d’un combat entre Roman Reigns et Brock Lesnar à Wrestlemania. C’était au lendemain de Wrestlemania l’année passée qu’on faisait cette prédiction.

Le résultat était écrit dans le ciel, mais on ne savait pas la route qu’ils emprunteraient pour s’y rendre. Dimanche soir, ils ont choisi la voie directe, sans courbe, pour nous élever une fois de plus Roman Reigns à titre d’aspirant «négligé» en mode conquête.

OUF!

Pour le reste du match Elimination Chamber, on nous a raconté quelques petites histoires, mais rien pour faire de l’ombre à la conquête de Reigns. Finn Balor a donné une petite poussée, Strowman a éliminé tout le monde, Cena est sorti très tôt et Elias a démontré qu’il avait sa place. 

Le gauntlet match du Raw la semaine dernière était beaucoup plus intéressant que l’édition de dimanche. C’est dommage. 

Ronda Rousey contre l’autorité. (bis)

Ronda Rousey a finalement parlé dans un ring de la WWE et, après un réel moment d’émotion avec des amis du UFC aux abords du ring, Rousey a finalement «embarqué» dans son personnage et Kurt Angle lui a dévoilé le plan du couple McMahon-Helmsley de lui rendre la vie dure.

Et c’est là qu’elle a finalement sortie son air farouche et sa combativité.

On se dirige probablement vers un combat par équipe à Wrestlemania avec Kurt Angle à la place du Rock contre Triple H et Stephanie McMahon. C’était un segment en deux temps qui a pris du temps à prendre son rythme, mais la fin valait amplement le détour.

Bienvenue à la WWE Ronda.

Bliss la pionnière

Les femmes ont amorcé la soirée et Alexa Bliss a remporté un très bon combat contre toutes les aspirantes de Raw. 

Sa promo en fin de combat, presque gentille, a pris une courbe très bien amenée à la fin et la championne malicieuse sera à Wrestlemania pour défendre sa couronne. Beaucoup de bonnes histoires dans ce match et on continue la descente de Sasha Banks vers le côté obscur de la force. 

Solide performance. 

Tout le reste

DELETE ! DELETE ! DELETE !

C’est ce qu’on souhaite dire à booking paresseux de la WWE dans la rivalité entre Bray Wyatt et Matt Hardy. L’histoire aurait pu relancer les deux hommes, mais au lieu de ça ils pataugent dans la boue et Hardy, cette fois, remporte un chapitre devant une foule complètement désintéressée. C’est franchement du gaspillage de talent.

Parlant de paresse, Asuka et Nia Jax n’avait absolument rien à apporter à la division féminine. Asuka a gagné, Jax était fâchée, fin de l’histoire.

The Bar conserve ses championnats par équipe. C’était ce que c’était.

Qu’avez-vous pensé de cette édition d’Elimination Chamber?


Suivez notre podcast 100% lutte Le Petit Paquet sur Facebook.



Commentez cet article