Lorsqu’on apprend à se connaître, je vous dis quatre choses : je m’appelle Pierre-Luc Racine, j’aime la lutte, je vais vous expliquer pourquoi le Royal Rumble 2001 est mon préféré de tous les temps et ne vous enfuyez pas s’il vous plait.

Une des forces des Rumble de cette époque est le starpower présent au travers du match. Certains Rumble sont un peu gâchés par la prévisibilité du gagnant. En 2001, le survivant aurait pu être Rikishi, The Rock, Kane, The Big Show, Undertaker en plus du réel gagnant.

Jim Ross à la table des commentateurs est une présence essentielle pour mettre en valeur absolument chaque athlète qui passera sur le ring.

Il y a beaucoup de bons Rumble, notamment celui de l’année 2000, mais le Royal Rumble 2001 est le meilleur parce que j’ai l’impression de lire un livre captivant et varié divisé en plusieurs chapitres.

Chapitre 1 : Les Hardy Boyz se démarquent

Les hostilités commencent doucement alors que Jeff Hardy affronte Bull Buchanan au son de la cloche. Son frère Matt Hardy se joint aux festivités et à travers un début plutôt calme. C’est assez rare de voir un tag team de la mid-card dominer dans un Royal Rumble.

rumble

Les Boyz s’occupent de Farooq aisément aussi. Seuls, les deux retirent leurs chandails et ça crie aigu dans le public. Ils décident que leur lien de sang n’est pas suffisant et commencent à se battre entre eux. Un élément narratif installé ici pour être utilisé plus tard.

Chapitre 2 : Drew Carey est surpris

On dira ce qu’on voudra, mais Drew Carey entre sous un pop remarquable de la part du public. Sans surprises, je suis un fan de ce segment. Drew Carey « prend la place » du Lo-Down… c’est pas grave.

Les frères s’entre-éliminent alors que les deux sont le poteau d’un des coins. Jeff pousse Matt à l’extérieur avant de tomber tout seul sans aucune raison comme s’il était Sabu.

Drew Carey est fier d’être seul sur un ring de la WWF alors que POUF! Les feux rouges jaillissent pendant que Kane, qui a l’air d’un vrai monstre, se dirige vers le ring. Ce Kane peut donner des cauchemars aux enfants tellement il est imposant. Il m’en impose encore aujourd’hui.

rumble

Le futur animateur de The Price Is Right tentera d’acheter la paix de Kane en vain. Au moment où ce dernier l’empoigne pour un chockeslam, Raven vient frapper Kane avec un kendo stick, ce qui laissera la chance à Drew Carey de s’enfuir et de s’éliminer lui-même.

C’était une entrée aléatoire, mais divertissante qui servira à rendre Kane encore plus épeurant.

Chapitre 3 : L’heure des hardcores

L’arrivée de l’ancien vétéran de la ECW amènera avec lui une ambiance très ecdub. Il ira sous le ring pour chercher un extincteur avant de se faire attaquer par Al Snow.

Celui-ci ira à son tour chercher des items dans le garde-robe du cercle carré : le dessous du ring. Il trouve une boule de bowling qu’il fera rouler jusqu’à l’entrejambe de Raven. À l’époque, c’était la première fois que je voyais cette manœuvre.

Perry Saturn, Steve Blackman et Grand Master Sexay viendront remplir le ring. L’arène est pleine de candidats qui ne pourraient jamais gagner, mais l’action hardcore avec les armes garde notre attention tout le long.

Kane agit comme s’il avait accumulé 3 finishers dans un jeu vidéo et devient en feu. Les experts pourront dire qu’il en Brie Mode.

Kane vide le ring, comme un barman à 3 heures du matin. On note le puissant coup donné à la tête de Steve Blackman pour l’éliminer.

rumble

Ce qui me surprend de tout ça, c’est la présence de Kane puisqu’il n’a pas besoin de ça à ce moment! Le lutteur mange toute une volée! Coups de poubelles, de kendo stick, d’escrima sticks et autres objets seront reçus par Glenn Jacob.

C’est quelque chose qu’on ne verrait pas aujourd’hui. Jamais ils ne laisseraient Roman Reigns ou Triple H se battre avec la low-mid card comme ça. Aussi, c’est le fun de voir que cette section de la carte est remplie de lutteurs distincts et intéressants.

Bref, un beau moment pour tous et au final, tout le monde y gagne. C’est une belle façon de montrer Kane comme un concurrent fort et crédible.

Chapitre 4 : Le spectacle de chant

Que serait un Royal Rumble sans le retour d’un ancien lutteur? Le segment nostalgie nous est offert par le Honky Tonk Man. Il est cool, il est cocky, il est bad.

L’Elvis un peu cheap prend le micro pour nous annoncer qu’il nous fera une performance musicale! Il nous demande de fermer nos téléphones cellulaires, de garder nos applaudissements jusqu’à la fin de sa représentation, de nous taire et que la WWE veut dire Walk Wi- ah non, mauvais chanteur.

Alors que le Honky Tonk Man se livre à une performance qui ne ferait retourner aucun juge de La Voix, Kane chaparde sa guitare et lui écrase sur la tête en le renommant le Honky Outch Man.

rumble

C’est un segment très drôle. On a tendance à l’oublier, mais Kane est un excellent personnage comique!

Chapitre 5 : Le Smackdown Hotel

Alors qu’on a traversé une lignée d’émotions, on est arrivé au coin de Jabroni Drive et de Know Your Role Boulevard au milieu du Smackdown Hotel.

Le peuple se lève pour accueillir son champion : The Rock en treizième position. Ce dernier ne perd aucun instant et se lance sur Kane qui réplique à son tour.

Le public est si heureux de le voir. On entend des cris « Rocky! Rocky! Rocky! »

Le Goodfather entre et se fait éliminer en 13 secondes par l’homme le plus électrifiant du divertissement sportif. Les gradins sont en délire!

Tazz fait son entrée et comme le démon de Tazmanie, il sort de notre écran aussi vite qu’il est apparu.

Remarquez à quel point toutes les personnes qui assistent à l’évènement ne peuvent plus se contrôler alors que The Rock tente de sortir Kane!

rumble

Le lobby du Smackdown Hotel commence à être pas mal full alors que Bradshaw, Albert, Hardcore Holly, K-Kwik, Val Venis et William Regal, Test viennent se tailler une place.

Chapitre 6 : Le Big Show vient faire le ménage

Quelqu’un a appelé un concierge à la réception et c’est The Big Show qui se pointe! Le Gros Spectacle sort quelques lutteurs et assène des Showstoppers aux autres! Regardez la hauteur à laquelle Kane monte. C’est fou! Kane est en train de vendre comme s’il était Dolph Ziggler!

rumble

Ce chapitre se termine lorsqu’il tente la manœuvre sur The Rock qui le kick dans le petit paquet. Le Great One l’envoie promener hors du ring par la suite.

The Big Slow prendra alors son temps pour aller préparer la table des commentateurs afin d’y faire traverser The Rock, ce qui le neutralisera pour une bonne partie du match.

Fait surprenant : Il n’a jamais tourné face durant tout ce segment. Impressionnant!

Chapitre 7 : Les frères de la destruction

Sans The Rock pour venir les distraire, tous les lutteurs comprennent la menace que représente Kane. Ils se mettent ensemble pour attaquer La Grosse Machine Rouge. Alors qu’ils sont sur le point de l’éliminer, Undertaker vient à sa rescousse sur sa moto! La foule est en liesse! Tout le monde capote! Les gens sont tous debout pour l’entrée du Deadman!

Statistique : c’est la seule fois dans toute l’histoire de l’humanité où des milliers de personnes, en dehors d’un show de Limp Bizkit, étaient heureuses d’entendre du Limp Bizkit.

Tous les lutteurs sont expulsés du ring avec violence. À les voir revoler, ils nous font penser à des gouttelettes d’eau sur un chien qui se secoue.

Ensuite, on a le droit à un staredown entre Kane et le propriétaire d’Homme Mort Incorporé. Vont-ils se battre? Vont-ils répéter la même erreur que les frères Hardy du premier chapitre ? Ils décident que non alors que Scotty 2 Hotty vient constater que la vie est si fragile.

Scotty 2 Hotty, (quel nom…!) s’avance avec le même enthousiasme qu’un homme sur le bord du tremplin s’apprêtant à se jeter dans une piscine remplie de requins. Et qu’au lieu d’avoir de l’eau, la piscine était remplie de lave.

rumble

Les frères de la destruction le mangent comme s’il était aussi mou qu’une guimauve.

Chapitre 8 : la finale

On entend une vitre se briser suivi du riff de guitare le plus badass de l’histoire des instruments à cordes. Stone Cold! Stone Cold! Stone – il est sauvagement attaqué par Triple H qui vient se venger de son interférence dans son match contre Kurt Angle. Pendant ce temps, The Rock profite de cette distraction pour attaquer Undertaker et Kane!

Prenons un instant pour lister tous les lutteurs présents dans la dernière phrase : Undertaker, Kane, The Rock, Triple H, Stone Cold Steve Austin. Wow! Je n’arrive pas à croire que j’ai pu assister au tout en direct à l’époque!

Jim Ross est visiblement au courant du epicness de la situation parce qu’il tripe autant que nous. Alors que Undertaker impose un DDT à The Rock, on peut l’entendre dire : « Oh my gawd! What a DDT! I’ve never seen a DDT like that in my life! I can’t believe it didn’t break his neck! »

La Pierre Froide est ensanglantée alors que Billy Gunn, Haku et Rikishi se joignent à la partie et scellent la finale. Je suis tellement excité à revoir cette finale que je dois me lever de mon siège de temps à autre.

Le bon vieux Jim Ross est tellement intense qu’on n’a pas le choix de l’être! Haku est éliminé! Kane est là depuis 50 minutes, The Rock 36 et Stone Cold portent le masque pourpre. Tous les athlètes sur le ring se battent comme si leur vie en dépendait!

Undertaker est éliminé suite à un superkick de Rikishi à la surprise de tous! Ce dernier est aussi éliminé par The Rock lors d’une tentative de Bonzai Drop. Billy Gunn est expédié à l’extérieur du ring par le Rattlesnake! Ils ne sont plus que trois : The Rock, Stone Cold et Kane!

Les trois pourraient gagner! Le suspense est insoutenable! Je dois aller m’ouvrir une bière pour poursuivre mon visionnement!

Parce que je sais ce qui s’en vient : un de mes moments préférés de toute l’histoire de la lutte ! Le voici en GIF :

Tout le monde est au sol. Chacun reprend ses esprits alors que le regard de The Rock croise celui de Stone Cold. Ce que Rock voit, nous en sommes aussi témoins. C’est la vision d’un homme hardi et presque kamikaze prêt à tout pour lui survivre. Ce sont deux yeux déterminés ressortant d’un visage caché par une cascade de sang. C’est la témérité qui s’approche vers toi pour te sacrer une volée coute que coute.

Malgré toute la peur et les risques, The Rock est prêt à échanger des coups avec Steve Austin. La fatigue de The Rock et la persévérance de Stone Cold auront eu raison. The Rock subit un stunner qu’il vend comme s’il venait de sortir d’une tornade! The Rock est-il éliminé?

Non! Parce que Kane renait de ses cendres et vient s’en prendre au Toughest S.O.B. qui réussira à avoir le dessus. The Rock prend chaque particule d’énergie qu’il reste en lui et applique un Rock Bottom sur Steve Austin! Est-ce la fin de Steve Austin?

Non! Parce que Kane s’en mêle encore! The Rock l’envoie à l’extérieur entre la deuxième et la troisième corde. Sur le ring, deux des plus grandes superstars brulées tentent de survivre. On dirait deux caribous épuisés de s’être entrechoqués durant des heures. The Rock prend Steve Austin pour l’éliminer, mais c’est encore Kane qui vient contrecarrer ses plans et en profiter pour sortir The Rock!

Du même coup, il détiendra le record du plus grand nombre d’éliminations dans un Royal Rumble durant plusieurs décennies! Est-ce que Steve Austin finit par gagner facilement par la suite?

Non! Ce n’est pas fini! Kane lui inflige un chokeslam! Est-ce que l’homme au masque rouge à la guerre depuis plus de 50 minutes pourrait l’emporter?

Non! Steve Austin y va d’un coup bas! Kane va chercher une chaise, mais son plan se retourne contre lui. Stunner! Austin s’empare de la chaise et frappe le démon favori du diable à plusieurs reprises avant de courir dans les cordes avec vigueur et de l’envoyer dehors.

Stone Cold! Stone Cold! Stone Cold! Stone Cold a gagné le Royal Rumble pour la troisième fois lors de son retour et je ne sais pas comment je vais faire pour dormir cette nuit après toutes ces émotions!

Jim Ross nous rappelle : « What a night!!! » et je suis d’accord avec lui. J’en parle tous les jours!

Bon sang… je suis drainé! Merci d’avoir assisté à mon Ted Talk mélangé avec une thérapie qui vous a démontré pourquoi le Royal Rumble 2001 est mon préféré de tous les temps.

Si jamais vous avez un petit deux heures de lousse, voici une version pas top, mais quand même potable de cette épique soirée :



Commentez cet article