Scarlett Bordeaux lors d'un gala indépendant

La lutte est un divertissement sportif, avec une forte emphase sur le divertissement. De ce fait, on peut voir tout et n’importe quoi dans un ring et plus les fédérations sont méconnues, plus elles vont tenter de tirer leur épingle du jeu pour faire jaser.

Souvent, c’est avec de l’extrême violence ou des cascades ahurissantes. D’autres fois, comme c’est le cas ici, on cherche à provoquer des réactions avec d’autres moyens qui ne sont pas sans rappeler la lutte des années 90 et le rôle moins athlétique des femmes à l’époque.

On se dirige du côté de Los Angeles pour le dernier événement de l’organisation Circle 6. Lors de sa soirée, cette fin de semaine, plusieurs noms familiers pour les amateurs étaient sur l’affiche, dont les anciens de la WWE Killer Kross et Scarlett Bordeaux.

Bordeaux, plus particulièrement, a fait le tour du web avec son match «Bra and Panties» contre le lutteur Eddy Only.

Si vous êtes moins familiers, un match «Bra and Panties» était plus courant à la WWE durant les années 90 alors que les lutteuses se tiraillaient dans le ring dans le seul but de se dévêtir. La gagnante du combat était celle qui retirait les vêtements de son adversaire en premier.

Le tout a pris une tournure comique depuis alors que des hommes sont impliqués dans les matchs ou, comme c’est le cas ici, on en profite pour faire un combat homme contre femme.

Bref, pour ce combat, tous les coups étaient permis. Et quand on dit tous les coups… on veut dire TOUS LES COUPS!

Scarlett et son arme secrète

Durant le combat, Scarlett Bourdeaux a utilisé un énorme jouet sexuel, un dildo pour ne pas le nommer, et tout le reste de l’affrontement a été teinté par cette utilisation inusitée d’un jouet déjà pas mal polyvalent en raison de ses deux extrémités.

On ne pensait pas écrire ça ici un jour sur Balle Courbe : mais elle a gagné le match grâce à son dildo.

Eddy s’est retrouvé les fesses à l’air et Scarlett a triomphé.

Par contre, son rival n’avait pas dit son dernier mot et il s’est vengé du dildo en utilisant ses fesses suintantes comme arme ultime.

Des fois, la lutte se prend moins au sérieux et, il faut l’avouer, c’est quand même divertissant.

Mais ne montrez pas ça à vos enfants.



Commentez cet article