NBA Top Shot LeBron James

Hier, NBA Top Shot a annoncé que quelqu’un avait acheté les droits d’une séquence de LeBron James pour 208 000 dollars américains.

Le jeu en question?

Un solide dunk contre Nemanja Bjelica survenu en 2019.

Parce que oui, on peut maintenant acheter des séquences de la NBA et les collectionner comme des cartes de sport.

Et oui, c’est complexe / bizarre.

Comment ça fonctionne?

La NBA vend, via sa plate-forme NBA Top Shot, des séquences de jeu officialisées par la ligue.

Exemple #1 : le dunk de LeBron James. La NBA a mis en vente des numéros de série associés au dunk. Quelqu’un a donc payé 208 000 dollars américains pour obtenir un numéro de série officiel.

Comme les cartes sportives, plus il y a de numéros de série disponibles, moins la valeur est grande.

Mais s’il n’y a que quelques copies officielles de la séquence en question, il y a un phénomène de rareté. La valeur de chaque numéro de série est donc grande.

Exemple #2 : ce jeu de LeBron James numéroté 12 de 32 vendu en septembre dernier.

Exemple #3 : il n’y a que 50 numéros de série de ce jeu de Zion Williamson survenu le 24 janvier 2020. La valeur de ceux disponibles varie entre 169 000 et 250 000 dollars.

NBA Top Shot Zion Williamson

Crédits photo : NBA Top Shot

Pourquoi payer?

La question logique que l’on peut se poser est la suivante.

Pourquoi est-ce que je paierais pour une séquence que je peux voir gratuitement sur Youtube ou sur le site de la NBA?

Tout le monde

La réponse est simple et le propriétaire des Mavericks de Dallas (qui collectionne plusieurs séquences officielles) l’explique bien dans son blogue.

C'est comme si je faisais imprimer une carte de baseball de Babe Ruth à partir d'une photo de la vraie. Je pourrait dire que j'ai moi aussi une carte de Babe Ruth, mais ça ne serait pas la vraie. Ça ne changerait en rien la valeur de la carte originale.

Mark Cuban

C’est la même chose avec les séquences mises en vente par NBA Top Shot.

Comment acheter?

La façon d’acheter des moments est exactement la même que lorsqu’on veut acheter des cartes sportives. Sur le site de NBA Top Shot, on peut se procurer des « paquets » de séquences. Le site offre aussi une plate-forme commerciale où des numéros de série sont en vente. Les gens peuvent aussi vendre ou acheter ces biens numériques entre eux.

Quand un « paquets » de séquences est vendu, l’argent va à NBA Top Shot. Aussi, lorsqu’une transaction entre individus est effectuée, une part est versée à la NBA qui a trouvé une façon de s’inventer une nouvelle source de revenus très lucrative.

Pour vous donner une idée du succès de la chose, il y a eu 30 millions de dollars échangés dans la seule journée du 22 février dernier.

La NBA, l’entreprise Dapper Labs (qui gère NBA Top Shot) et l’Association des joueurs de la NBA travaillent main dans la main dans ce projet.

On peut gager la valeur d’un lancer franc raté de Shaquille O’Neal que les autres ligues professionnelles feront la même chose très rapidement.

Plusieurs paieraient cher pour avoir la version officielle du clin d’oeil de Patrick Roy ou du premier but de Mario Lemieux non?



Commentez cet article