série

Ce matin, alors que je venais juste de m’assoir à mon bureau, une collègue a attiré mon attention sur une publication Facebook toute récente d’Émile Proulx-Cloutier dont le message allait bien mal commencer ma journée : la série de hockey Demain des hommes, diffusée sur les ondes d’ICI Radio-Canada et sur TOU.TV, n’aura pas de saison 2.

NOOOOOOOOOOOON!

Voici le post en question :

Le scénariste de la série, Guillaume Vigneault, a aussi exprimé sa déception sur les réseaux sociaux, remerciant la production et le public au passage :

De fortes réactions sur le web

Si, comme moi, vous un(e) fan invétéré(e) de cette émission qui met(tait) — utiliser l’imparfait pour en parler me rend déjà nostalgique — en vedette les joueurs, leurs proches et les membres du personnel de l’organisation des Draveurs de Montferrand, club évoluant dans le hockey junior majeur, vous êtes présentement en déni total, en larmes, couché(e) en tite boule dans le congélateur de crème glacée de votre dépanneur en train de vider les boites de fudgicles les unes après les autres. En tout cas, c’est de là que je vous écris.

Ce qui est très frustrant, c’est que cette décision semble incompréhensible et injustifiée; les critiques étaient positives, la cote d’amour du public pour la série était très forte et les cotes d’écoute étaient assez bonnes, selon ce que disait le journaliste Richard Therrien en novembre dernier.

Quelques heures après les publications Facebook de Proulx-Cloutier et de Vigneault, la directrice générale de la télévision de Radio-Canada Dominique Chaloult a expliqué la décision en mentionnant que le diffuseur a eu à faire un choix déchirant entre Demain des hommes et Faits divers. Depuis que le journaliste Hugo Dumas de La Presse a confirmé la nouvelle sur son compte Twitter, les fans de la série réagissent fortement — lire : « sont en beau calvaire » — sur les médias sociaux.

Voici quelques commentaires recueillis suite à cette annonce :

L’animateur Jean-Charles Lajoie, qui jouait le rôle d’un descripteur des matchs des Draveurs, a aussi lancé des fleurs aux gens ayant participé au projet :

Tout ça pour vous dire que les gens sont très déçus et avec raison.

Des intrigues en suspens

Si vous êtes un fan de séries, que vous êtes abonné(e) et que vous n’avez toujours pas binge-watché Demain des hommes entre deux bourrages de face des fêtes, je vous suggère fortement de le faire (il faut cependant êtes abonné(e) à ICI TOU.TV Extra…), même si vous n’êtes pas fan de hockey. En fait, c’est ce qui est bien avec cette émission : même si vous ne connaissez à peu près rien au sport et que vous êtes incapable de nommer le gardien du Canadien, elle pourra vous accrocher grâce à un scénario qui n’a rien à envier à ceux de séries à gros budget de Netflix, à du jeu d’acteurs de grande qualité et à des intrigues qui vous forceront à clencher les épisodes les uns à la suite des autres.

Les amateurs de hockey seront aussi évidemment rassasiés puisque les scènes de hockey, tant sur la glace que dans les vestiaires, sont des plus réalistes, quoique légèrement romancées, évidemment. Si ça vous prend plus de raisons de l’écouter, je vous invite à lire cet article sur le site de la cousine de la fesse gauche de Balle Courbe : C’est juste de la TV.

Ce qui très dommage aussi, c’est qu’on attendait le dénouement de plusieurs histoires laissées en suspens à la fin de la saison 1 (SPOILER ALERT) :

– Est-ce que l’étoile des Draveurs Maxime Richer saura se remettre de sa blessure et redevenir le joueur étoile qu’il était?;
– Chloé Bouchard trouvera-t-elle sa voie en tant qu’assistante coach aux côtés de Stéphane Meunier?;
– Est-ce que Jean-Sébastien Labelle trouvera le Seigneur et deviendra un père de famille exemplaire?;
– Qu’est-ce qui se passera avec le petit bum à Benji?;
– Zach Walker changera-t-il afin de devenir une vedette avec les Blues de Saint-Louis?;
– Les Draveurs gagneront-ils un championnat après avoir tiré de l’arrière 0-3 en finale des séries?;
– PLEIN D’AUTRES AFFAIRES QU’ON SAIT PAS…

Même si ce n’est pas l’idéal, selon ce qu’a dit l’auteur Guillaume Vigneault, il sera peut-être — je dis bien « peut-être » — possible de connaître la suite de l’histoire sur les ondes de CBC, qui a décidé de reprendre la série qui sera renommée « One Game One Dream » pour l’occasion et dont le réalisateur sera le même que pour la version française, soit Yves Christian Fournier.

La grogne populaire pourra-t-elle forcer la main de Radio-Canada (coucou Série noire!)?

Au milieu de ces dizaines de messages, certains internautes ont soulevé l’idée de mettre de la pression sur le diffuseur, comme cela avait été le cas pour la série comico-dramatique Série noire, dont l’avenir était incertain après une première saison qui, comme dans le cas de Demain des hommes, avait connu beaucoup de succès sur le web. Une pétition en ligne avait, à l’époque, recueilli plus de 13 000 signatures, ce qui a certainement contribué au renouvellement de la série.

Est-ce que quelqu’un lancera le même genre de mouvement pour cette émission chouchou de milliers de Québécois(es) qui veulent savoir si le DG Robert Dion se remettra à manger de la poutine en maugréant?

En tout cas, je l’espère.

PAS GAME!

***

Mise à jour : une fan de la série a lancé une pétition que vous pouvez signer ICI.



Commentez cet article