5

Dans cette série d’articles « Séries LNH 2018 : 5 raisons d’appuyer… », les collaborateurs et collaboratrices Balle Courbe vous énoncent cinq arguments afin de vous convaincre de devenir un partisan d’une équipe de la LNH qui sera du tournoi printanier, cette année. (Parce que t’sais, SPOILER : les Canadiens n’y seront pas.)

Aujourd’hui, Christian Letendre vous invite à encourager les Golden Knights de Vegas!

***

vegas 01

Tout le monde aime les équipes Cendrillon

Photo : Crédits photo : Vodkaster

Si je vous avais dit, en début de saison, que les Golden Knights allaient finir dans le top 5 de la LNH et premiers de leur division, m’auriez-vous cru ? C’est pourtant l’exploit qu’a accompli la petite nouvelle de la ligue.

Avec leurs 51 victoires en saison régulière, les chevaliers dorés trônent au premier rang de l’histoire des équipes d’expansion de la LNH. C’est 18 de plus que l’équipe au deuxième rang, les Mighty Ducks d’Anaheim de 1994 (époque où la saison comptait deux matchs de plus).

Aucune équipe d’expansion n’a encore réussi à gagner la Coupe. Ça pourrait changer en juin.

vegas 02

Ils dominent les réseaux sociaux

Photo : Montage : Balle Courbe

Depuis près d’un an, Balle Courbe a largement répertorié les bons coups des Golden Knights sur les réseaux sociaux, qui en ont fait l’équipe la plus divertissante à suivre sur Twitter, Instagram et autres Facebook.

Que ce soit quand les joueurs livrent en personne les billets de saison à leurs détenteurs, quand ils détruisent les fans du Tricolore dans des combats Twitter ou quand ils répondent de façon baveuse à une poursuite de l’armée américaine concernant le nom de l’équipe, les Knights ont clairement compris la pertinence de donner une personnalité à leur marque et d’établir un lien avec les fans.

On prend des notes, monsieur Molson ?

vegas 03

Gerard Gallant

Photo : Crédits photo : Getty Images

Suis-je le seul à ressentir une petite fierté de voir Gerard Gallant enfiler les succès en tant qu’entraîneur-chef dans la LNH ? Il a beau n’avoir passé que deux saisons derrière le banc du Canadien comme entraîneur adjoint, c’est suffisant pour que j’aie le goût de le voir gagner la Coupe.

Remarquez, il y a quand même une petite amertume de le voir gagner autant de matchs ailleurs. Gallant a été finaliste pour le trophée Jack Adams en 2016 (les Panthers avaient connu la meilleure saison de leur histoire) et il a de fortes chances de remporter le trophée cette année grâce aux miracles qu’il a accomplis avec une équipe que personne ne voyait en séries.

On ne peut que rêver à ce que les Canadiens pourraient être aujourd’hui si Marc Bergevin avait confié au bon Gerard les rênes de l’équipe…

vegas 04

Un duel de Subban

Photo : Crédits photo : Getty Images

Avec la retraite des Sedin et le déclin des Staal, les fans de hockey en manque d’épopées fraternelles devront se trouver des nouveaux frères à aduler pendant les séries. P.K. (Predators) et Malcolm (Golden Knights) sauront peut-être répondre à leurs attentes.

En théorie, c’est Marc-André Fleury que P.K. devra affronter si les deux équipes se rendent en finale de l’Ouest. Mais comme on sait que le gardien québécois n’a pas la fiche la plus reluisante en séries, il y a de bonnes chances que le cadet Subban soit appelé en renfort plus souvent qu’à son tour.

On imagine déjà les grands titres : « Quelle mouche a P.K. les Subban ? », ou encore « Les frères Subban, ces joueurs Malcolm-odes ».

vegas 05

On n’en entendra pas parler

S’il y a une chose que je déteste dans le sport, c’est les mauvais gagnants. Ceux qui crient leur succès sur tous les toits, rappelant par la bande la médiocrité des Canadiens de 2017-2018.

Mais comme le dit l’adage : « Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. » Ce qui veut dire que si les Golden Knights gagnent, ils vont tenir ça mort.

(Probablement pas.)



Commentez cet article