Space Jam 2 uniformes lebron james

Un quart de siècle après la sortie du long métrage original, Space Jam 2 prendra l’affiche à l’été 2021. Depuis que la nouvelle de cette suite a été confirmée, des primeurs sont divulguées au compte-gouttes. Question d’alimenter les conversations et d’accroître tranquillement l’engouement.

Cette semaine, Nike a dévoilé la paire d’espadrilles que LeBron James chaussera lors du week-end du Match des étoiles de la NBA.

Le joueur vedette des Lakers de Los Angeles sera de la distribution de Space Jam 2, en compagnie de quelques-uns de ses pairs, dont Klay Thompson et Anthony Davis. Des joueuses de la WNBA seront aussi de la partie.

Voir cette publication sur Instagram

Double the @kingjames for All-Star Weekend 👑👑

Une publication partagée par SneakerCenter (@sneakercenter) le

De nouveaux uniformes

À part ça, quoi de neuf, docteur?

Ceux qui ont vu le film américain réalisé par Joe Pytka sorti en 1996 ont certainement noté le manque d’originalité des uniformes.

Du côté des Monstars, en particulier, ça faisait dur. Chacun des membres de l’équipe arborait le numéro 0 et aucun logo n’apparaissait sur les chandails.

space jam 1996 Monstars

(Crédit : Warner Bros.)

Flairant l’occasion d’affaires, le géant Nike ne s’est pas fait prier pour apporter son grain de sel.

En plus de réaliser des jeux inimaginables, les membres du Tune Squad et leurs ennemis jurés auront fière allure sur le terrain.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

The new Space Jam 2 jerseys are 🔥 @brkicks

Une publication partagée par Bleacher Report (@bleacherreport) le

Fait amusant : le logo du commanditaire sera visible sur l’uniforme des méchants personnages, alors que la phrase emblématique de Bugs Bunny agrémentera celui des gentils!

what's up doc space jam 2 uniformes

(Crédit : Nike)

***

(Crédit : Warner Bros, Nike, sneakercenter/Instagram, Bleacher Report/Instagram via Bardown)

Suivez-moi sur Twitter : Vin100Noel

Pour lire mes autres chroniques, palmarès et nouvelles insolites, cliquez ici



Commentez cet article