Emilio Estevez dans les Mighty Ducks

L’année dernière, on vous parlait d’une éventuelle série télé inspirée de l’univers des films des Mighty Ducks en préparation, sans pourtant avoir les détails de la production. On pensait à la base qu’il s’agirait d’un reboot, c’est-à-dire la reprise de l’histoire d’origine avec un nouveau contexte et de nouveaux personnages.

Mais, la game vient de changer.

Le retour de Gordon Bombay

L’an dernier, Disney+ n’était toujours pas en ligne et le pouvoir de la plateforme en ligne était méconnu. Mais le compétiteur direct de Netflix a de grandes ambitions et les poches profondes, ci bien que les projets d’envergure peuvent se concrétiser pas mal plus rapidement.

Prenons l’exemple des Mighty Ducks, plusieurs sources affirment qu’Emilio Estevez reprendra son rôle de Gordon Bombay lorsque les tournages débuteront en février à Vancouver. Comme on prévoit environ six mois de tournage, peut-être que la série sera finalisée avant la fin de 2020 sur la plateforme.

De plus, on entend aussi que la série tournera autour d’un jeune garçon de 13 ans qui se fait exclure de l’équipe des Mighty Ducks et décide, en réponse, de se lancer une équipe à lui avec l’aide de sa mère.

Sauf que là, notre perspicacité s’emballe et une chose nous semble évidente : Gordon Bombay pourrait être le méchant de la série.

Effectivement, si le garçon se fait expulser des Mighty Ducks et que Bombay est dans le portrait, c’est probablement parce qu’il est encore l’entraîneur ou le directeur du programme des Ducks. Si on se souvient bien à la fin du 3e film, il gardait un lien avec l’équipe même s’il supervisait le hockey junior américain à l’échelle nationale. Ce n’est pas impossible que, une vingtaine d’années plus tard, un rapprochement de la maison lui a fait prendre un rôle plus modeste dans son Minnesota natal.

Et si c’est le cas – PRENEZ TOUT NOTRE ARGENT !!!

Imaginez une série où Bombay serait l’antagoniste de la série alors qu’une nouvelle équipe de jeunes Ducks émerge pour le secouer dans ses vieilles habitudes.

Nous ne sommes pas dans le secret des dieux, mais c’est pas mal intéressant comme prémisse et ça permet de ramener d’autres figures pour se dresser devant lui, comme Joshua Jackson dans le rôle de Charlie, divorcé,alcoolique et à la dérive, qui reprend sa vie en mains en devenant l’entraîneur d’une équipe de jeunes, comme Bombay dans le premier film.

Ça s’écrit tout seul.

On a définitivement hâte de voir ça.



Commentez cet article