5

La voilà arrivée, la Serie A. Parfois dénigrée (on se demande bien pourquoi !) par les amateurs de Liga, de Premier League et de Bundesliga, le championnat d’Italie reprend pourtant ses droits parmi le trio de tête des championnats européens.

Et nous aussi, on a dressé notre liste des cinq bonnes raisons de suivre la Juve, l’Inter ou encore Naples dans leurs œuvres !

Italie 01

Cristiano Ronaldo

Photo : Crédits photo: @Ronaldo_France

On ne va pas se mentir, la principale attraction de cette Serie A 2018-2019 sera Cristiano Ronaldo. En transférant le quintuple Ballon d’Or pour 165 millions de dollars en Italie, la Juventus a non seulement attiré un énorme joueur dans son effectif, mais également une icône marketing.

Car en plus des buts que le Portugais est censé marquer, il y a ces conteneurs de chandails floqués de son numéro 7 déjà vendus. Un engouement incroyable, mais finalement bien logique pour celui qui devrait prendre place à la pointe de l’attaque de Max Allegri.

Après le Portugal, l’Angleterre et l’Espagne, CR7 veut mettre à ses pieds une nouvelle compétition, la marquer de son empreinte. Marquer, c’est bien là où il excelle le plus. Du côté des défenseurs italiens, on flippe déjà à l’idée de se mesurer à ce monstre physique de 33 ans, ce Dorian Gray du soccer sur qui le temps ne semble pas avoir d’emprise. Buona fortuna !

Italie 02

Une revanche à prendre

Photo : Crédits photo: @Crexativea

On a pas mal rigolé des Italiens pour leur absence au Mondial. Un mois de gueule de bois pour les Transalpins, qui ont maintenant à cœur de nous rappeler que l’un des soccers les plus intéressants du monde se développe dans la Botte.

Longtemps taxé de défensif, le championnat d’Italie est celui qui abrite des joueurs du calibre de Mauro Icardi, Ronaldo, Paulo Dybala, Lorenzo Insigne, Edin Dzeko, etc. Plutôt solide pour passer dix mois pas trop mauvais niveau ballon.

Italie 03

Pour savoir si un club va détrôner la Juve

Photo : Crédits photo: @ASRomaFrancopho

Vu l’arrivée de CR7, on serait curieux de savoir qui pourrait parvenir à empêcher la Vieille Dame de remporter un huitième scudetti de rang.

L’Inter a réalisé un mercato de dingue (arrivées du costaud Radja Nainggolan, du très prometteur Lautaro Martinez, de Stefan De Vrij et Kwadwo Asamoah gratuitement, Sime Vrsaljko, Keita Baldé, notamment et la piste Luka Modric n’est pas éteinte, même si on n’y croit pas trop). Naples est désormais cornaquée par Carlo Ancelotti. La Roma a bien recruté également (Steven N’Zonzi, Javier Pastore, le jeune Justin Kluivert), l’AC Milan sera revanchard après sa saison ratée, la concurrence s’annonce féroce.

Même si la Juve garde le statut de favorite à sa propre succession, la bataille sera assez intéressante vu les forces en présence.

italie 04

Un bon championnat pour frimer

Photo : Crédits photo : Flickr Ville de Montréal

Moins frivole que le grand bazar anglais (OK, il y a plus de buts, mais quel bordel !), moins facile à aimer que le soccer espagnol (hé, rappelez-vous d’où vient le champion d’Europe chaque année…), le Calcio exige un certain amour pour l’intelligence tactique et la lecture d’un jeu pas si facile à aborder. Et reste un soccer mâtiné d’un délicieux romantisme.

Cette propension à intellectualiser ce sport n’étonne guère quand on sait que l’Italie est le pays qui a couronné Helenio Herrera, inventeur du catenaccio à l’Inter, et la terre de naissance d’Arrigo Sacchi, révolutionnaire avec son AC Milan.

Idéal pour briller en société, donc…

italie 05

Les plus beaux maillots sont Italiens

Photo : Crédits photo : Flickr Bruno Cordioli

Chaque saison ou presque, le constat est le même : les plus belles tuniques sont italiennes. Capables du pire (Dolce & Gabbana, c’est parfois difficile à vivre…), les Italiens nous offrent pourtant le meilleur quand il s’agit de soccer.

Mentions spéciales à la Juve, l’Inter, la Fiorentina, la Lazio et la Sampdoria et la Roma.



Commentez cet article