Jamie Benn

Le bonheur des uns fait le malheur des autres. Parlez-en à Jamie Benn quelques moments après la conclusion de la finale de la Coupe Stanley lundi soir dans la bulle de la LNH.

Le Lightning a remporté la deuxième Coupe de son histoire. Puisqu’il y avait une équipe gagnante, il y avait aussi une équipe perdante et, cette année, ce sont les Stars de Dallas qui doivent conjuger avec la difficile réalité de repartir à la maison les mains vides.

C’est compréhensible, les Stars aussi étaient en isolation pendant des mois et, contrairement à Tampa, la récompense n’est pas un automne avec la Coupe et le champagne. On dirait que c’est pire que normalement.

-> Revoyez les faits saillants du dernier match sur le RDS.ca

La tristesse de Jamie Benn

Après la rencontre, les joueurs doivent passer pour une dernière fois devant le micro des journalistes. Quand tu gagnes, c’est la fête avec les sourires édentés et les hurlements de bonheur.

Mais quand tu perds, c’est un tout autre mood. Jamie Benn, par exemple, n’avait vraiment pas envie d’être devant un micro.

Sauf qu’il l’a fait et ses silences étaient lourds de sens…

-> Visionnez ses commentaires sur le RDS.ca

Pauvre Jamie. Sérieusement, il a l’air complètement dévasté.

Évidemment, il n’est pas le premier joueur dévasté par une défaite, mais disons que ce matin, dans le climat de la COVID et des zones rouges, son mood nous rentre pas mal dedans.



Commentez cet article