À la suite de sa victoire au 2e tour des Internationaux d’Australie, Eugenie Bouchard a dû répondre à la question niaise d’un journaliste un peu culotté qui lui a demandé de faire la « pose » afin de bien faire virevolter sa robe pour les spectateurs.

Genre comme un chien savant.

La question bête, mais anodine, a tout de même fait le tour des réseaux sociaux avec des arguments des deux côtés. Les uns y voyaient une petite blague inoffensive et les autres y voyaient un signe flagrant du peu de sérieux que les médias sportifs accordent aux athlètes féminines. Après tout, personne ne demande à Rafael Nadal de se brasser les cheveux comme dans une annonce de shampoing après un match (même si plusieurs lectrices ne diraient pas non, avouez).

Bref, le tennis est devenu un enjeu féministe et l’internet s’est enflammé. Comme d’habitude.

Heureusement, la principale intéressée s’est chargée de désamorcer la situation.

Twirl Twerk

On peut maintenant passer à un autre appel et recommencer à suivre le tennis pour le sport et non pour les jupettes des athlètes.

Circulez, y’a plus rien à voir.



Commentez cet article