salaire

Oui, le joueur de hockey Joe Sakic a déjà raté trois mois après s’être déchiré des tendons dans des doigts lors d’un incident avec une souffleuse à neige, mais les rois incontestés des blessures stupides sont certainement les joueurs de baseball.

La palme jusqu’ici en 2015 revient à Kevin Pillar, qui s’est étiré un muscle oblique en éternuant, dimanche. On prévoit une absence d’une semaine à 10 jours pour le voltigeur des Blue Jays de Toronto.

Et le pire, c’est qu’il est loin d’être le premier joueur de baseball à s’étirer un muscle en éternuant. L’ancien as lanceur des Blue Jays Ricky Romero avait vu son nom être inscrit sur la liste des blessés pour 15 jours en 2009 pour la même raison et l’ancien roi des circuits Sammy Sosa avait raté un match en 2004 en raison de spasmes au dos, résultat de deux éternuements consécutifs. D’autres cas ont aussi été enregistrés en 1997 (Russ Springer), 1995 (Marc Valdes) et 1985 (Goose Gossage).

Mais les joueurs de baseball ne sont pas seulement à risque lorsqu’ils éternuent. Depuis le début des camps, on a déjà eu droit à quelques autres cas de blessures idiotes. Michael Saunders, des Blue Jays (encore eux), s’est déchiré un cartilage du genou gauche en trébuchant sur une tête de sprinkler, alors que l’as lanceur des White Sox de Chicago Chris Sale s’est blessé à un pied en débarquant de l’arrière de sa camionnette. De son côté, le releveur des Rays de Tampa Bay Ronald Belisario s’est fracturé l’épaule gauche en sortant de sa piscine.

Si seulement on pouvait envelopper les joueurs de baseball dans du bubble wrap!



Commentez cet article