Megan Rapinoe dans l'uniforme de l'équipe nationale américaine

L’équipe des États-Unis féminine de soccer est en plein combat juridique afin d’établir une équité salariale dans leur sport entre les hommes et les femmes. Le tout se joue devant les tribunaux et les couteaux volent bas puisque US Soccer, l’entité qui régit le soccer aux États-Unis, tente de discréditer l’apport du soccer féminin en le considérant «légalement inférieur» au soccer masculin.

Avec une bataille légale aussi malicieuse, les joueuses souhaitent quand même continuer leur travail sur le terrain.

Il faut donc des alternatives pour conscientiser les gens.

Porter l’uniforme à l’envers

Cette semaine, les États-Unis affrontaient le Japon lors de la SheBelieves Cup. Les Américaines ont remporté le match 3-1, mais après la rencontre, Megan Rapinoe a souligné que le lien de confiance est peut-être brisé à jamais entre les joueuses et US Soccer.

Avant les rencontres, les joueuses américaines se sont présentées sur le terrain en portant leurs uniformes à l’envers.

Ainsi, le logo des États-Unis était masqué, mais pas les quatre étoiles soulignant les Coupes du monde remportées par les joueuses.

Un geste symbolique fort pour une équipe unie.

Le combat est loin d’être terminé pour les joueuses en raison de la mauvaise foi évidente de US Soccer.

Nous on leur suggère de tenir leur bout puisqu’elles méritent les mêmes considérations et, surtout, un salaire équivalent à celui des hommes.



Commentez cet article