jericho

Les amateurs de lutte qui ont découvert le sport-spectacle plus jeune le savent : on imite les prises des lutteurs sur nos amis, nos frères, nos sœurs, nos cousins/cousines et tout le voisinage.

C’est inévitable.

Pour les plus vieux, c’était le Sharpshooter de Bret Hart ou la prise du sommeil.

Samedi, lors de l’événement Full Contact Contender 19 au Royaume-Uni, c’était une variation du classique Boston Crab popularisé par Chris Jericho à la WWE sous l’heureux sobriquet Walls of Jericho.

Jonno Mears affrontait l’inexpérimenté Aaron Jones et, devant la résistance de son adversaire, il a usé d’une tactique peu orthodoxe en arts martiaux mixtes et il a tourné son adversaire sur le ventre en contrôlant ses jambes.

La suite est digne d’un Wrestlemania.

C’est une façon très rare de terminer un combat et le web s’est assuré que le principal intéressé, Chris Jericho, voit la séquence.

Il faut lui donner raison — sa prise fonctionne dans la vraie vie.

via BarDown



Commentez cet article