Le championnat 24/7 de la WWE

Le 2 novembre 1998, Mr McMahon a couronné Mankind d’un nouveau titre : La WWF Hardcore Championship. Ce dernier l’a perdu contre le Big Boss Man avant de se lancer vers le main event.

En l’an 2000, lorsque Crash Holly a mis la main dessus, il a instauré une règle 24/7 selon laquelle la ceinture serait constamment en jeu dès qu’il y aura un arbitre dans les parages. Ce nouveau règlement a mené à des segments loufoques, mais divertissants.

Dix-sept ans après la disparition du titre Hardcore, le 20 mai dernier, la WWE a instauré leur nouvelle ceinture : la 24/7 qui se défendra dans les mêmes conditions.

Une mauvaise première impression

Son apparition dans l’univers de la WWE fut reçue avec de grands doutes. Premièrement, elle est vraiment laide. On dirait un gros jeton de jeu de société des années 80 trouvé dans un marché aux puces.

Alors que presque toutes les ceintures de la WWE ont l’air de gros jouets servant qu’à renforcer leur image de marque, on aurait aimé quelque chose de moins propre pour une ceinture rappelant la Hardcore. Dans la vidéo ci-haut, on remarque que le public ne réagit presque pas lorsqu’il le voit pour la première fois.

À l’époque, Vince a mis la ceinture dans les mains d’une vedette adorée de tous : Mankind. Dès qu’il a fini de régner comme champion, il s’est dirigé immédiatement vers le haut de la carte démontrant une valeur à détenir le titre.

Ici, Mick Foley a simplement laissé la ceinture au sol et une pelletée de jobbers est venue se battre dans l’indifférence totale du public. Comme si on allait popé parce que No Way Jose pourrait l’avoir!

On aurait peut-être fait un genre de « enfin! » pour EC3, mais c’est Titus O’Neil qui est sorti du ring avec la ceinture verte pendant que toute l’assistance était sur leur téléphone à regarder de quoi d’intéressant, genre étudier en détail l’article de la borne de Cramér-Rao sur Wikipedia.

Directement la confier à un lutteur aurait pu être une solution, sinon une bataille royale aurait fait le travail aisément. Le gagnant aurait du dealer avec tous les lutteurs éliminés qui l’aurait attendu à l’extérieur du ring, montrant au premier regard les dangers de la ceinture.

Du niaiseux efficace

C’est finalement R-Truth qui est sorti gagnant de la soirée d’inauguration. À partir de ce moment, on savait que R-Truth serait en mesure de bien livrer de la comédie.

S’il a été capable de faire une job correcte avec un enfant imaginaire qui s’appelait Little Jimmy, il sera sans doute capable de faire quelque chose avec cette ceinture.

Clairement, la WWE a mis le ton pour la 24/7. Tout sera farfelu et à la lutte, il faut accepter cette part d’absurdité.

Imprévisibilité

Jusqu’à tout récemment, Raw prenait 30 minutes de notre temps en début d’émission pour mettre en place un seul match. Avec la 24/7, une ou même plusieurs confrontations peuvent éclater à tout moment.

Un instant d’inattention et on peut manquer quelque chose. L’action peut sortir out of nowhere comme un RKO.

L’imprévisibilité amène aussi à une forme d’instantanéité immanquable. C’est-à-dire que si le titre peut changer régulièrement à Raw ou Smackdown, ça nous donne davantage envie d’écouter l’émission en direct plutôt que de se faire spoiler la surprise par nos médias sociaux.

Aussi, lorsqu’on écoute une émission de lutte, nous savons en partant que tous les matchs se dérouleront sous les projecteurs au centre du ring. C’est rarement le cas avec la 24/7.

Une escarmouche peut se développer en plein BBQ, sur un terrain de golf et dans un avion. On sait jamais réellement où la prochaine aventure de la ceinture ne va nous amener et ça fait du bien!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Greetings from Universal.

Une publication partagée par Drake Maverick (@wwemaverick) le

Bonne utilisation des médias sociaux

J’ai déjà mentionné que je n’aimais pas lorsque les meilleurs échanges se passent sur Twitter plutôt qu’à la télévision, mais dans le cas de la 24/7, les lutteurs s’en servent montrer pour les conséquences des actes télévisés.

Même si quelques changements de titres ont eu lieu hors des caméras, ils servaient à entretenir le kayfabe. Le compte Instagram de Drake Maverick est consacré à son personnage et c’est excellent.

R-Truth en profite pour faire une parodie de meme de porn. Maria pose avec le titre dans sa cour et on peut voir Maverick réagir dans les commentaires! C’est splendide!

Alors qu’on passe notre temps sur internet, c’est tout à fait logique de voir les lutteurs devoir conserver leur ceinture ou d’essayer de la chaparder.

Le bon développement des personnages

Et malgré l’inefficacité du Raw Reunion, la belt s’est promenée en créant une histoire tout au long du show. Ça nous permet de croiser une panoplie de personnages qu’on ne verrait pas autrement.

Aussi, la 24/7 est vraiment le fun parce que les personnages ont du temps pour se développer. Même si Rene Michelle parle comme un mauvais voice-over d’un vieux jeu de Gamecube, on en apprend plus sur ses intentions que d’autres superstars qui orbitent autour de titres plus « légitimes ».

R-Truth, Carmella, Drake Maverick, Renee Michelle sont des bons exemples d’athlètes qui ont réussi à capitaliser sur le petit projecteur qui leur a été donné.

On en connait plus sur eux à cause de la 24/7 que sur Finn Balor qui a été deux fois champion intercontinental!

Les prochaines étapes?

Même s’il y a des avantages évidents à entretenir une ceinture-joke, je crois que ça serait une opportunité manquée de ne pas pousser le concept à son plein potentiel.

Ce qui manque à la 24/7 c’est un véritable enjeu. Bien qu’elle semble avoir une valeur parce que tous les jobbers la veulent, ça fait moyennement du sens de devoir devenir champion et de devoir se cacher en tout temps.

Je rajouterais une stipulation avec une récompense après un certain nombre de jours de détention consécutifs. Par exemple, après un mois, le lutteur ou la lutteuse a le droit à title shot pour une des ceintures intercontinentale ou US.

Ainsi, à NXT ou au 205 Live, la ceinture 24/7 peut être une façon d’être drafté vers le main roster.

Et une fois qu’un lutteur a utilisé son droit, il ne peut plus être champion 24/7. Ainsi, on s’assure un roulement de personnage et on essaie vraiment pour une fois de pousser des personnes auxquels on s’est attaché vers le haut.

Cela ferait aussi en sorte que les ceintures « mineures » deviennent des prix encore plus convoités, elles prendraient en valeur aussi.

Aussi, j’aimerais voir ce championnat se faire disputer dans de vrais combats plus souvent. Dans le monde de cette ceinture, tous les lutteurs n’ont qu’une barre d’énergie et la moindre poussée peut les coucher pour le compte de trois.

J’aimerais que la 24/7 soit aussi une plateforme pour mettre en valeur leurs habiletés de lutteur et/ou lutteuses.

Ainsi, on partirait l’ascension des talents à partir du bas de l’échelle, on s’y attacherait et ils mériteraient tous les objectifs futurs qu’ils atteindront. On aurait moins la sensation de voir des lutteurs ne pas mériter ce qu’il leur tombe dessus.



Commentez cet article