J’espère que vos ceintures sont bouclées parce qu’on est en voiture dans la route vers Wrestlemania! J’adore Wrestlemania parce que c’est notre Superbowl à nous les fans de lutte. On a le droit à des entrées grandioses. Des rivalités construites depuis des mois atteignent leur paroxysme alors que des adversaires donneront tous ce qu’ils ont pour prouver leur valeur au plus grand spectacle de l’année!

Alors que beaucoup de choses pourraient changer d’ici le 7 avril, certaines mauvaises habitudes de la WWE semblent indiquer qu’on n’assistera peut-être pas au meilleur Wrestlemania de tous les temps.

Ensemble, regardons comment la compagnie pourrait appliquer quelques petits changements afin de nous offrir un 35e Wrestlemania optimal.

Cesser d’insérer Triple H et Stephanie dans le main event

Alors que Becky avait le nez éclaté, nous avions tous hâte de voir comment les choses allaient se dérouler. Vous rappelez-vous à quel point nous étions excités à l’idée de voir Becky Lynch affronter Ronda Rousey au dernier Survivor Series?

La WWE ne s’en souvient plus.

Lorsque Charlotte l’a remplacée pour ce match — et quelque chose me dit que le finish de leur match était celui qui était écrit pour Becky — nous nous sommes dit que ce n’était que partie remise pour Wrestlemania! Becky contre Ronda. Un main event de feu!

Mais la WWE a décidé de mettre Charlotte dans le duel pour éviter que Ronda Rousey se fasse huer (comme si c’était un problème?)

Donc, au lieu d’avoir une rivalité Ronda-Becky, nous aurions dû avoir une tension montée entre les trois. Après tout, c’est Rousey qui leur a fait perdre la ceinture féminine de Smackdown à TLC!

Mais non, Stéphanie est venue encore jouer un rôle d’autorité méchante. Sans surprise, Triple H a encore voulu s’insérer dans le portrait. Maintenant, nous sommes donc dans une rivalité Rousey-Charlote-Triple H-Stephanie-Becky. C’est le fun parce que Becky est là, mais ça aurait pu être mieux.

Sauf qu’avec toutes ces interférences, on a perdu l’essence de leur rivalité. À la place, les échanges d’impolitesse se font sur Twitter. C’est grave!

À quel point ton show est mal construit pour que ce qui s’y passe de plus intéressant soit sur internet et non à la télévision! (!!!)

Il faut accepter que la WWE nous impose un triple threat des femmes pour la ceinture de Raw, ce qui est dommage. Ils ne peuvent pas s’empêcher d’insérer Charlotte dans l’histoire. Personnellement, je l’aurais mise dans un rematch contre Asuka où aurait défendu son titre avec succès pour finir leur histoire à Summerslam.

D’ailleurs, Becky a gagné le Royal Rumble féminin, mais doit gagner sa place à Wrestlemania en battant Charlette à Fastlane? WWE, c’est quoi cette incompréhension de tes propres règles de la lutte?

En plus de tout ça, une de mes plus grandes craintes en ce moment est de non seulement voir cette histoire plafonnée, mais surtout de voir Triple H et/ou Stephanie dans les parages. Je ne serais pas surpris de les voir se donner un rôle d’arbitre spécial. Question d’être absolument dans les photos historiques du premier main event féminin de l’histoire de Wrestlemania.

Comme disait Chris Crocker à propos de Britney Spears : « Leave Becky alone! »

Placer les cruiserweights dans le vrai show

Lorsque j’étais au Royal Rumble, les cruiserweights ont livré un match impressionnant. Le genre de match que les fans de lutte apprécient, mais aussi qui est à la portée des non-initiés.

Le calibre de 205 Live est impressionnant et les lutteurs de cette émission sont sous-utilisés. Je n’arrive pas à croire qu’au dernier Elimination Chamber, la ceinture mauve a été défendue dans le preshow alors que Baron Corbin s’est trouvé dans le « vrai » show contre Braun Strowman!

Les matchs des poids légers sont plaisants et joviaux, deux mots durs à associer à des gens qui font semblant de se taper en pleine gueule. La force de ses matchs est de pouvoir réveiller un public fatigué. Parce que…

Les gros évènements sont trop longs

Oui, Wrestlemania est censé être le grand-papa d’entre tous, mais les galas du dimanche soir de la lutte commencent à être beaucoup trop longs, et ce, inutilement.

Premièrement, quelle est la réelle utilité du preshow de nos jours? Je me souviens lorsque j’étais jeune, il y avait le Free-For-All pour nous donner envie d’appeler notre câblodistributeur afin de visionner le In Your House qui allait suivre.

De nos jours, le preshow ne fait qu’allonger le processus inutilement. Ils nous font commencer notre déjà très longue soirée une à deux heures avant que ça commence « pour de vrai ».

Un match d’avant-goût serait suffisant. De toute façon, le Andre The Giant Battle Royal masculin et le Wrestlemania Battle Royal féminin… on s’en fiche tellement! Personne ne se dit « Ah non! Zut! Curt Hawkins a été éliminé par No Way José! »

La WWE pourrait aussi facilement sacrifier toutes les vidéos d’autopromotions comme le Wrestlemania Reading Challenge et ces reportages inintéressants.

La compagnie devrait être plus sélective dans les matchs offerts à Wrestlemania ou sinon raccourcir certains matchs qui s’étirent inutilement parce que leurs plans de nous faire aimer leurs main eventers comme Roman Reigns tombe à l’eau.

On ne peut plus apprécier le spectacle lorsqu’on pense juste à aller se coucher parce qu’on travaille le lendemain et qu’on est assis devant la télé depuis plus de cinq heures.

CINQ HEURES! Et ceci exclut le preshow. Ma foi, c’est un marathon interminable.

Arrêter le booking imprévisible pour le fun de nous troller

Vous souvenez-vous qui était dans le Fatal Four Way pour le titre des États-Unis au dernier Showcase Of The Immortals? Randy Orton parce qu’il est champion, Bobby Roode qui faisait chanter le public à l’unisson et Rusev qui était dans une belle run avec son Rusev Day. Qui a gagné? Jinder Mahal.

Pour perdre la ceinture deux semaines plus tard à Raw. Quel booking inutile qui n’accomplit rien à part de nous décevoir.

La WWE a tellement peur de paraître prévisible qu’on finit avec des cochonneries comme un enfant de 10 ans qui brandit une ceinture déjà tenue par Kurt Angle, Rey Mysterio et Eddie Guerrero. Tout ça pour rendre le titre vacant le lendemain. Oui, c’était comique, mais est-ce que The Grandest Stage Of Them All sert à ça?

Est-ce que ça nous donne un Wrestlemania moment? Non. C’est le genre d’affaire qui remplit du temps dans un Backlash.

J’aurais préféré voir Strowman se trouver un coéquipier avec lequel il aurait pu avoir une guerre d’égo ou simplement gagner le titre par lui-même et devenir extrêmement menaçant.

Ce n’est pas grave d’avoir un résultat prévisible à une histoire. Nous avons tous visionné Titanic en sachant comment ça allait finir. Tout comme dans Fighting With Family et ça n’a aucunement nui à notre appréciation.

Après tout, lorsque Daniel Bryan a enfin mis la main sur les titres importants à la fin de Wrestlemania 30, nous étions tous heureux!

Avec 9 matchs incluant le preshow, Wrestlemania 31 est mon préféré de l’histoire récente. J’aimerais que Wrestlemania 35 lui ressemble.



Commentez cet article