Le roi Zlatan n’a pas toujours envie de répondre aux questions des journalistes couvrant les activités du Paris Saint-Germain en première division française.

Ici, il se paye la tête d’un pauvre journaliste un peu mal préparé.

Leçon aux aspirants-journalistes, évitez la formulation « beaucoup de gens disent » … ça pourrait rapidement se tourner contre vous.



Commentez cet article